Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Cyril Hanouna

9 mai 2021

Temps de lecture : 18 minutes

Accueil | Portraits | Cyril Hanouna

Cyril Hanouna

Cyril Hanouna

Le bouffon qui rêvait d’être roi

« Exces­sif en tout, dans ses blagues de salle de garde — défé­quer dans les chaus­sures d’un chroniqueur ou trem­per son anatomie la plus intime dans les gob­elets le ren­dent hilare -, comme dans ses réac­tions face aux cri­tiques, on le dépeint en ani­ma­teur tyran­nique menaçant ses détracteurs dans un sen­ti­ment de toute-puis­sance. Aujour­d’hui, on le craint dans le PAF. « Tony Hanouna » (NDLR : en référence à Tony Mon­tana, per­son­nage de « Scar­face »), « le caïd de la télévi­sion », écrit-on sur lui dans la presse. » « Est-il vrai­ment si ter­ri­ble ? » (Aujour­d’hui en France, 26/03/2016)

« Revenu basané d’une semaine plage-ten­nis-pok­er dans un palace maro­cain, le bateleur Sen­tier chic habil­lé par San­dro et The Kooples a le tri­om­phe mod­este », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », harissa.com, 30/06/2013

« Je gagne 25 000 euros par mois. Ça peut paraître beau­coup, mais par rap­port à d’autres ani­ma­teurs, c’est très peu. L’émis­sion génère vrai­ment de la pub. À la fin du mois, il ne me reste pas grand-chose. Pour­tant, rien d’ex­tra­or­di­naire : je joue au ten­nis, je ne pars qu’une fois par an en vacances et j’achète peu de fringues », « Cyril Hanouna, un can­cre devenu culte », lejdd.fr, 30/11/2013

Incarnation de la « télé-poubelle » à ses débuts, Cyril Hanouna s’affirme comme l’homme le plus puissant du  paysage audiovisuel français (PAF) en tant que producteur et animateur sur C8 avec « Touche pas à mon poste ». A l’approche des élections présidentielles, il n’hésite plus à inviter dans son émission des hommes politiques, voire des figures clivantes de droite, comme Vincent Vauclin ou Thaïs d’Escufon, pour susciter des échanges enflammés. Hanouna, Monsieur Loyal du débat public ? Pour l’inénarrable Marlène Schiappa, il pourrait même être le futur arbitre du débat d’entre-deux tours en 2022. Né en septembre 1974 à Paris, il est le fils d’Ange Hanouna et d’Esther (née Sitruk), juifs tunisiens, arrivés en France en 1969. Son père est médecin généraliste aux Lilas (Seine-Saint-Denis) et sa mère gérante d’une boutique de vêtements à Vincennes. Sa sœur Yaël, passée par le Celsa, a été journaliste au Nouvel Observateur et a fondé Smart Side, un cabinet de conseil en communication des dirigeants. En parallèle de ses études, l’actrice Géraldine Nakache, invitée de « Touche pas à mon Poste » en novembre 2012, a dévoilé une photographie de Cyril Hanouna, lorsqu’il était animateur de colonie chez « Chalom Loisirs ». Il fut également vendeur de marrons place de la Bastille, employé de banque, vendeur de tissus en porte-à-porte… Religieusement, il se définit comme un juif « assez traditionnaliste », omniprésent dans les galas de la communauté juive, mangeant casher mais ne faisant pas le shabbat.

Il est l’époux d’Émilie, ren­con­trée en 2003, ils sont les par­ents de Bian­ca et Lino. Le cou­ple se sépare en 2019.

Formation

Bac­calau­réat D (bac­calau­réat sci­en­tifique avec spé­cial­ité biolo­gie) qu’il obtient lors de sa sec­onde ten­ta­tive au lycée parisien Hélène Boucher.

DEUG en éco-ges­tion puis il intè­gre l’INTEC, école d’expertise compt­able qu’il ne finit pas.

Parcours professionnel

Il a créé en 2010 la société de pro­duc­tion « H2O pro­duc­tions ». Le groupe Bol­loré y est action­naire majori­taire avec 51 %, via la fil­iale Havas pro­duc­tion, créée en 2009 par Yan­nick Bol­loré. Leur pro­duc­tion : « Touche pas à mon poste ! » ; « La Fausse émis­sion » ; « Pal­mashow » ; « SHOW ! Le matin » ; « Est-ce que ça marche ? ».

Selon le con­trat mirobolant qu’Hanouna a con­venu avec Bol­loré, en 2015, sa boîte de pro­duc­tion doit fournir l’équivalent de 50 mil­lions d’euros de pro­grammes par an à C8 pen­dant cinq ans. Si TPMP reste très rentable et représente la moitié des ressources pub­lic­i­taires de la chaîne (60 mil­lions d’euros), beau­coup d’émissions ne sont pas recon­duites, faute d’audiences suff­isantes, ce qui grève le bud­get de la chaîne. Par­mi celles-ci, « La grande rass­rah », « Pour nous c’est cadeau » ou encore « Il en pense quoi Camille ». H2O a aus­si pro­duit des émis­sions pour Canal+ (« Hanounight Show »), CStar (« Show le matin », “Le van », « le Rep­ley de la semaine ») ou Comédie+ (« La grosse émis­sion »). Son con­trat avec C8 est pro­longé « de deux à trois saisons » en 2020.

En 2010, il est égale­ment cofon­da­teur de la société « Click and Game Enter­tain­ment » qui a lancé le 23 août 2010 www.winizz.fr, « la 1ère chaîne de jeux TV sur Internet ».

Télévision

1997

Il débute comme sta­giaire sur la chaîne Comédie ! Il écrit les textes des ban­des-annonces, puis devient acces­soiriste des « Robin des Bois ».

1999

Il coécrit avec Yves Azéroual la série TV « Sur la vie d’ma mère », dif­fusée sur France 2 pen­dant un an. « On a voulu met­tre en lumière l’in­té­gra­tion réussie d’une famille juive avec son corol­laire d’hu­mour, d’ex­agéra­tions bon enfant et de sol­i­dar­ité, explique Yves Aze­r­oual. Et lever un coin de voile sur une France mul­ti­cul­turelle », « Comédie au Sen­tier », Le Monde, 18/01/1999.

2000 à 2002

Sur Comédie !, il est suc­ces­sive­ment coprésen­ta­teur des deux­ième et troisième saisons de « La Grosse Émission ».

2001

Il ani­me le mag­a­zine de société « La pub, c’est ma grande pas­sion » con­sacré aux publicités.

Septembre 2001 à juin 2002

Chroniqueur de l’émis­sion « Les Enfants de la télé d’Arthur » sur TF1 aux côtés de Nico­las Deuil.

Été 2002

Il coprésente le mag­a­zine esti­val « Tous au club » en com­pag­nie de Julie Ray­naud sur France 2.

Mars 2003 à juin 2003

Il suc­cède à Michaël Youn pour présen­ter l’émis­sion « le Morn­ing Live » sur M6.

Septembre à octobre 2003

Cyril Hanouna réin­tè­gre France 2 au sein de l’équipe de « Qu’est-ce qui se passe quand ? » présen­té par Gaël Leforestier.

2004

Il présente l’émission quo­ti­di­enne « La Vie est une fête » sur Comédie !.

2006

Il présente sur Direct 8, « Le Gros Direct », puis retourne dans le ser­vice pub­lic pour présen­ter « Hanouna Plage » en 2007 sur France 3. Chaque année de 2007 à 2009, il présente « Le Grand Bêtisi­er de l’an­née » sur France 3.

Février 2008 à avril 2010

Il ani­me « Pliés en 4 » sur France 4.

2008 à 2012

Il présente le Ten­nis Club durant les 15 jours des Inter­na­tionaux de France de tennis.

Au Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2008, il annonce les points du jury français lors du décompte des points. En 2009 et 2010, il com­mente en direct les 54e et 55e Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son sur France 3 aux côtés de Julien Courbet (2009) et de Stéphane Bern (2010).

2009

Il présente avec Mar­i­josé Alie les Trophées des Arts Afro Caribéens sur France 2

2009

Il ani­me « Quand la télé joue le jeu » et « Quand la télé se déguise » sur France 3. Le 6 avril 2009 : il présente l’émis­sion « La Porte ouverte à toutes les fenêtres » sur France 4.

Décembre 2009

Il coanime sur France 2 un mag­a­zine du Téléthon avec Alessan­dra Sublet.

2010

Il com­mente le 55ème Con­cours Euro­vi­sion de la chan­son 2010.

Mars à août 2010

Il présente sur France 3 « Fa Si La Chanter ».

Avril 2010

Il présente « Touche pas à mon poste ! » sur France 4.

Sur France 4 tou­jours, il ani­me ensuite la pre­mière soirée des « Vic­toires de la musique 2011 », des 16 févri­er 2011 et 12 avril 2011. Il présente égale­ment sur cette chaîne des bêtisiers : « Ces ani­maux qui nous font rire » le 23 décem­bre 2011 et le 30 décem­bre 2011, « le bêtisi­er con­sacré aux enfants ».

Depuis mai 2012

Son émis­sion « Touche pas à mon poste ! » est trans­férée sur la nou­velle chaîne D8 avec ses chroniqueurs habituels : Thier­ry More­au, Jean-Michel Maire, Eno­ra Mala­gré, Jean-Luc Lemoine, Christophe Car­rière. Cer­tains chroniqueurs ne le suiv­ent pas tan­dis que d’autres comme Gérard Lou­vin, Élise Chas­saing, Alex­ia Laroche-Jou­bert, Valérie Benaïm, Philippe Van­del, Nico­las Rey, Fabi­en Lecoeu­vre, Raphaël Yem rejoignent l’équipe.

Novembre 2012 à février 2013

Il présente la Sai­son 9 de « Nou­velle Star » sur D8.

8 décembre 2012

Il coanime avec Eno­ra Mala­gré sur D17 la soirée spé­ciale Vir­gin Radio Fans, qui récom­pense chaque meilleur fan de chanteurs.

Mars 2015

Il annonce sa can­di­da­ture à la prési­dence de France Télévi­sions. En avril, il annonce en direct lors de l’émis­sion Touche pas à mon poste que sa can­di­da­ture n’a pas été retenue par le CSA.

Février 2016

Le Canard enchaîné révèle qu’une plainte a été déposée par le chroniqueur Julien Cazarre con­tre Cyril Hanouna et sa chroniqueuse Eno­ra Mala­gré pour « men­aces de vio­lences physiques » et « appels malveil­lants ». La semaine suiv­ante, un autre jour­nal­iste témoigne des men­aces de « Tony Hanouna ». Le pro­duc­teur avait ten­té d’approcher le chroniqueur pour appa­raître dans son émis­sion, offre que Cazarre avait décliné tout en cri­ti­quant Hanouna et ses col­lab­o­ra­teurs dans les médias lors d’un entre­tien don­né à France Foot­ball. Il n’en faut pas plus pour sus­citer la colère du vol­canique ani­ma­teur : « On sait où t’habites », « On va venir te voir », « Tu ne sais pas qui on con­naît », « Tu nous as pris pour des gen­tils, mais non ».

Mai 2017

Au cours d’une émis­sion, l’animateur s’adonne, comme à son habi­tude, à une blague télé­phonique des plus potach­es. Après avoir pub­lié une fausse annonce sur un site de ren­con­tres homo­sex­uelles, il répond en direct, en adop­tant une voix efféminée, aux appels des hommes intéressés par une rela­tion sex­uelle dans son émis­sion. La séquence sus­cite un tol­lé, d’autant plus qu’on apprend quelques jours plus tard qu’un homo­sex­uel aurait été chas­sé de chez lui par ses par­ents après qu’ils ont recon­nu sa voix en regar­dant l’émission en ques­tion. L’association Le Refuge, qui a recueil­li le jeune homme après son expul­sion, s’indigne du com­porte­ment du trublion, qui a « tout au long de cette séquence, eu recours à de nom­breux clichés et atti­tudes stéréo­typées sur les per­son­nes homo­sex­uelles ». Le CSA, qui a reçu pas moins de 37 000 plaintes rel­a­tives à la séquence, décide en con­séquence de con­damn­er la chaîne C8 à pay­er une amende de 3 mil­lions d’euros, soit 5 % de son chiffre d’affaire annuel, pour ce qu’il juge être une mar­que d’homophobie caractérisée.

Avril 2019

Un jour­nal­iste du Parisien pub­lie un arti­cle qui décrit le démé­nage­ment de la société de pro­duc­tions H2O dans les locaux de la chaîne C8. Dans l’article, qui reste assez équili­bré, l’opinion cri­tique d’un représen­tant per­son­nel vis-à-vis de cette déci­sion est con­tre­bal­ancé par l’avis plutôt posi­tif du directeur des pro­grammes de Canal+. Mais, pour Hanouna, la ligne rouge a été dépassée.

Par un sms rageur et menaçant dont il a le secret (il men­ace notam­ment « de ne plus rien faire avec Le Parisien » et de « prévenir la famille pro­prié­taire du canard qui a tou­jours été cool avec lui », sug­gérant qu’il pour­rait être appuyé par Bernard Arnault), Hanouna met la pres­sion sur la rédac­tion du quo­ti­di­en. L’article gênant est retiré du jour­nal dans la foulée, même s’il reste con­sultable en ver­sion numérique. La rédac­trice en chef adjointe du ser­vice Spectacles/Loisirs, Maguelone Bon­naud, a beau pré­tex­ter que ce choix est « d’ordre pro­fes­sion­nel et non de la cen­sure », les syn­di­cats de jour­nal­istes du Parisien sont vent debout con­tre ce qu’ils perçoivent comme une insup­port­able preuve de censure.

Radio

Févri­er 2002 : il devient coau­teur du « Le Qui’s qui ? » inspiré du Who’s Who et pour lequel il col­la­bore avec l’équipe du 6H-9H de NRJ. Il fait ses débuts à la radio dans l’émis­sion « Plan­et Arthur » où il est coan­i­ma­teur d’Arthur aux côtés de Manu Levy et Valérie Bénaïm pen­dant six mois.

2005 : Présen­ta­teur sur la radio Rire et Chan­sons, d’abord à l’antenne le week-end avant d’en devenir le présen­ta­teur vedette.

2006 : il présente le jeu famil­ial « La Bonne Touche » aux côtés de Jean-Pierre Fou­cault sur RTL. Le 8 juin 2011, il est remer­cié par RTL.

Août 2011 à sep­tem­bre 2013 : il ani­me la mati­nale de Vir­gin Radio inti­t­ulée « Hanouna le matin » entre 6 h et 9 h aux côtés d’Eno­ra Mala­gré et Fabi­en Delettres.

Depuis sep­tem­bre 2013 : il présente l’émis­sion « Les pieds dans le plat » de 10 h 30 à 12 h 30 avec cer­tains chroniqueurs de « Touche pas à mon poste ! » (Valérie Bénaïm, Jean-Luc Lemoine et Jérémy Fer­rari) ain­si que Pierre Belle­mare et Lau­rent Guimi­er sur Europe 1. L’érosion pro­gres­sive de l’audience a rai­son de de l’émission, qui est arrêtée en 2016.

Théâtre et cinéma

2004 : il se pro­duit sur les planch­es du théâtre Trévise de Paris pour un one-man-show, inti­t­ulé, « Cyril Hanouna est une ordure ». La mise en scène est signée par Julie Ray­naud (de La Grosse Émis­sion), avec qui il a coécrit les sketch­es. Par la suite, il joue dans « Les Pro­lon­ga­tions » de jan­vi­er à févri­er 2005. En 2006, il présente tou­jours son one-man show « Hanouna est une ordure ». L’insuccès de son spec­ta­cle le plonge à l’époque dans une pro­fonde déprime. Un tech­ni­cien lumière du théâtre Trévise le décrivait alors comme un « clown triste », han­té par l’échec et la honte de décevoir ses par­ents. « Il n’était pas en forme et le fait d’être vrai­ment fauché le démoral­i­sait aus­si. Heureuse­ment qu’il n’est pas du tout branché alcool ou drogue, sinon je crois qu’il aurait vite pu som­br­er du mau­vais côté tant il était dépres­sif ».

Il fait par­tie du cast­ing de La Vérité si je mens ! 3 sor­ti en févri­er 2012. Il y tient le rôle de Hervé Cockpit.

Parcours militant

2012 : il sou­tient le can­di­dat Hol­lande « pour ses petites réformes, le mariage gay, tout ça », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », harissa.com, 30/06/2013

Octo­bre 2015 : il appelle en direct le Pre­mier min­istre, Manuel Valls, pour lui pro­pos­er un déje­uner avec son chroniqueur Matthieu Delormeau. Manuel Valls a accep­té l’invitation mais pour un déje­uner avec Cyril Hanouna. À not­er : l’un des chroniqueurs, dénom­mé Gilles Verdez, est le co-auteur d’une biogra­phie très favor­able du Pre­mier min­istre Le con­quis­ta­dor. Manuel Valls, les secrets d’un des­tin (PDF).

Ce qu’il gagne

« Dans son dernier numéro, Voici revient sur la polémique et pré­cise que le présen­ta­teur de TPMP gagne en réal­ité bien plus. Cyril Hanouna gag­n­erait 115 000 euros par mois, et non 25 000 euros. Le mag­a­zine pré­cise que l’animateur se serait con­tenté dans l’entretien de don­ner unique­ment son salaire de Touche Pas à Mon Poste qui s’élèverait à 25 000€/mois. Voici pré­cise qu’il gagne par sai­son près de 60 000 euros pour les primes de la Nou­velle Star. D’après les infor­ma­tions du mag­a­zine, il obtiendrait égale­ment 25 000€/mois pour sa presta­tion sur Europe 1 tous les matins. TPMP lui rap­porte égale­ment beau­coup d’argent puisque Cyril Hanouna en est le pro­duc­teur via sa société H2O. Cette dernière fac­tur­erait à D8 près de 40 000€ par jour pour l’émission qui est dif­fusée du lun­di au ven­dre­di dès 18h30. Le mag­a­zine estime qu’en rajoutant les autres pro­grammes pro­duits par cette société, Voici estime qu’il gagne env­i­ron 720 000€ par an. En faisant un rapi­de cal­cul, Cyril Hanouna obtiendrait près de 1.4 mil­lion d’euros par an, soit aux alen­tours de 115 000 € par mois. » « TPMP : Cyril Hanouna aurait men­ti sur son salaire, il toucherait 4 fois plus », 24matins.fr, 15/12/2013

En jan­vi­er 2013, il déclarait au quo­ti­di­en Le Parisien – Aujourd’hui en France : « Par mois, tout com­pris, je gagne très bien ma vie : 15 000 € net. Sur D8, j’ai le même cachet que cer­tains chroniqueurs autour de la table. Pour « Nou­velle Star », je touche 60 000 € brut pour l’ensem­ble des émis­sions. Je ne suis pas par­ti sur D8 pour l’ar­gent. Je pense que j’au­rais gag­né plus sur France Télévi­sions. Sur RTL, pour « la Bonne Touche », je touchais 15 000 € par mois pour cinq jours, une heure par jour. C’é­tait très bien payé. »

Par ailleurs, il n’est jamais indiqué qu’il est un col­lab­o­ra­teur, comme beau­coup d’autres per­son­nal­ités, de l’a­gence Rit­ter Con­sult­ing spé­cial­isée dans le « Celebri­ty Mar­ket­ing » met­tant à la dis­po­si­tion des entre­pris­es leur « vaste car­net d’adresse pour toutes vos actions de com­mu­ni­ca­tions ou de rela­tions publiques, vous garan­tis­sant un con­tact direct et fiable avec les VIP’s ».

En 2016, le site BFM Busi­ness indique que Cyril Hanouna a « signé 50 mil­lions d’eu­ros par an sur cinq ans, soit au total 250 mil­lions d’eu­ros » avec sa chaîne D8. Le prési­dent du con­seil de sur­veil­lance de Viven­di et de Canal+, Vin­cent Bol­loré, a per­son­nelle­ment négo­cié ce nou­veau con­trat. L’an­cien con­trat entre D8 et la société de Cyril Hanouna, con­clu en 2012, était 19 mil­lions d’eu­ros par an.

Le chiffre d’af­faires de sa société, H2O Pro­duc­tions, a été mul­ti­plié par 10 en 5 ans, pas­sant de 4,8 M€ à 50 M€ en2016 après le con­trat signé avec Canal +. Viven­di, pro­prié­taire de Canal +, détient 26 % du cap­i­tal de Ban­i­jay, qui dis­pose de 92 % des parts de H2O. « Red­outable en affaires Un suc­cès ful­gu­rant » (Aujour­d’hui en France, 26/03/2016).

Publications

Cinéma
  • 2007 : Les princes de la nuit de Patrick Levy
  • 2012 : La Vérité si je mens ! 3 de Thomas Gilou
DVD
  • Les plus grands délires de Cyril Hanouna à la télé ! — févri­er 2006
  • Mais qui a tué Pal­ma Rose ? — 2003 et 2006
Livres

Les peo­p­leries : 300 potins de vos stars préférées ! — juin 2000

Télévision

2012 : Soda sur W9 = un amoureux de la mère de Slim

Collaborations

Depuis 2014 : Par­rain de l’association com­mu­nau­taire Beya’had («Ensem­ble » en hébreu) venant en aide aux enfants hand­i­capés (lien). Pour son prési­dent, Levi Bronf­man, « Beya’had est une organ­i­sa­tion qui s’est don­né pour but de ramen­er et de rat­tach­er à notre com­mu­nauté des enfants et des familles entières qui se retrou­vent oubliés, incom­pris et par­fois rejetés de par leur “dif­férence”. Ce sont les enfants hand­i­capés de notre com­mu­nauté ! » (source).

Décem­bre 2013 : Par­tic­i­pant à l’appel nation­al de la Tsé­da­ka à la grande soirée de la sol­i­dar­ité organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Décem­bre 2013 : Invité lors de la soirée annuelle de la Fédéra­tion Inter­na­tionale des Droits de l’homme (FIDH) pour fêter le 65ème anniver­saire de la Déc­la­ra­tion uni­verselle des Droits de l’Homme à l’Hô­tel de Ville de Paris.

Févri­er 2013 : Maître de céré­monie lors du 13ème gala annuel organ­isé par l’association Meir Pan­im. Méïr Pan­im « est la plus grande ONG de bien­fai­sance en Israël aujourd’hui. » Dans sa charte, Meir Pan­im indique tra­vailler « à l’unification du peu­ple israélien dans toute sa diver­sité, pour accom­plir la char­ité, pren­dre soin de son prochain et tra­vailler ensem­ble » et aider « les pau­vres d’Israël et des autres nations en accord avec la tra­di­tion juive. »

Novem­bre 2012 : Par­tic­i­pant à la soirée de la cam­pagne nationale pour la Tsé­da­ka organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Juin 2012 : Présen­ta­teur du gala « Fes­ti­val de la Diver­sité et de la sol­i­dar­ité »

Novem­bre 2011 : Sig­nataire de l’appel lancé par SOS Racisme « Attachés à la démoc­ra­tie, à la laïc­ité et au vivre ensem­ble, nous dis­ons «non» aux inté­grismes religieux ».

Juin 2010 : Par­tic­i­pant à la soirée humour organ­isée par la Fon­da­tion France Israël et Has­sadah France. Il demande sur le ton de l’humour à Valérie Dami­dot, présente sur scène, de « feu­jis­er » (Feuj est le ver­lan de Juif) son émis­sion « D&CO : Une semaine pour tout chang­er » en met­tant des « mezouzah » dans les maisons, avant de déclar­er être « l’animateur le plus feuj de la télévi­sion » et d’avoir « envie de feu­jéis­er la télévision. »

Novem­bre 2010 : Ani­ma­teur de la « Grande soirée de la Tsé­da­ka » avec Stéphane Bern organ­isé par le Fond Social Juif Unifié. Il présente à la même péri­ode sur France 4 le troisième gala de Ni Putes Ni Soumises.

2007 et 2008 : Ani­ma­teur de la soirée « Rire con­tre le racisme » organ­isée par SOS Racisme et l’UEJF (Union des Etu­di­ants Juifs de France): « Mon mes­sage à moi c’est ensem­ble con­tre les c… ! C’est envers ce type de per­son­nes que suis raciste. » (Direct Matin, 14/03/2007). Cette céré­monie a été dif­fusée par France 4 car « l’UEJF (Union des Etu­di­ants Juifs de France) et SOS Racisme défend­ent des principes et des com­bats que la chaîne souhaite pro­mou­voir et soutenir », Bilan de la société France 4 année 2008 par le Con­seil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA)

2007 : Par­tic­i­pant à la soirée de la cam­pagne nationale pour la Tsé­da­ka organ­isée par le Fond Social Juif Unifié.

Par­rain de la cam­pagne de l’Appel nation­al pour la Tsé­da­ka.

Il pro­duit et ani­me depuis 2008 avec sa société de pro­duc­tion, H2O, et la chaîne France 4, le gala de l’association fémin­iste Ni putes ni soumis­es « car c’est une cause qui lui tient à cœur ».

Il l’a dit

« Je suis ani­ma­teur et pro­duc­teur de Touche pas à mon poste mais D8 a fait une bonne affaire. Pour 40 000 euros, elle a une émis­sion qu’elle peut red­if­fuser plusieurs fois par jour sans rien pay­er en plus. Je gagne 25 000 euros par mois. Ça peut paraître beau­coup, mais par rap­port à d’autres ani­ma­teurs, c’est très peu. L’émis­sion génère vrai­ment de la pub. À la fin du mois, il ne me reste pas grand-chose. Pour­tant, rien d’ex­tra­or­di­naire : je joue au ten­nis, je ne pars qu’une fois par an en vacances et j’achète peu de fringues. Mon seul caprice, c’est les voitures. Le reste part dans les impôts, l’ap­parte­ment près d’Eu­rope 1 où j’ai une quo­ti­di­enne et les nounous », « Cyril Hanouna, un can­cre devenu culte », lejdd.fr, 30/11/2013

« Les Inrock­upt­ibles m’ont tapé dessus. C’est nor­mal : j’in­car­ne ce qui est pop­u­laire. Le pire serait qu’on dise que je suis à la mode. Là, on est sûr de finir ringard. J’ac­cepte la cri­tique », Ibid.

« Je suis plutôt pour [mariage homo]. J’ai beau­coup d’amis homos qui ont adop­té des enfants et avec qui cela se passe très bien », « Cyril Hanouna : « J’ai mis du temps à m’im­pos­er », leparisien.fr, 22/01/2013

« Je suis assez tra­di­tion­al­iste. Je fais les grandes fêtes comme le Kip­pour, mais je ne fais pas le shab­bat. J’al­lume la lumière le ven­dre­di, le same­di, si j’ai des émis­sions à faire, je les fais le soir. Je ne vais pas très sou­vent à la syn­a­gogue, une ou deux fois par an. Dans toutes les reli­gions, les fêtes c’est surtout un moment pour se réu­nir en famille. (…) Les enfants sont petits, ils ne man­gent pas cash­er comme moi », Ibid.

« J’en ai ras le cul des gens qui par­lent de télé trop sérieuse­ment. Je voulais vrai­ment que ” Touche pas à mon poste ” soit un diver­tisse­ment où on par­le de télé comme peu­vent le faire les téléspec­ta­teurs entre eux », résume Hanouna, visant la dérive intel­lo-chi­ante d’un théoricien abscons nom­mé… Jean-Marc Moran­di­ni », « Hanouna, le rigo­lo qui a ringardisé Denisot », Marianne.net, 30/06/2013

« Chaque fois, je m’attends à trou­ver un chiffre pour­ri, et si je perds 20 000 téléspec­ta­teurs, je panique », « Cyril Hanouna. Ce matin, un lapin… », libération.fr, 21/06/2012

« Je suis un mil­i­tant de linclu­sion par le rire : Noirs, Blancs, homos, hétéros, Arabes, Juifs, cathos, petits, grosPour moi, tout le monde est sur le même plan, cri­ti­quable sans dis­tin­guo pos­si­ble. En faire, selon moi, cest cela être raciste. TPMP” est l’émission la plus ouverte du Paf », Paris Match, 20/08/2017

« Prenons lexem­ple de Julien Cazarre. Je lui dis, un jour, que jaime ce quil fait, que jaimerais tra­vailler avec luiDeux semaines après, il fait une inter­view et me fra­cassePer­tur­bé, je lappelle, je lui pro­pose quon se voie pour un café. Il refuse. Je lui dis : Bon, très bien, je viens en bas de chez toi, on se par­le.Et là, il est allé au com­mis­sari­at dépos­er une main courante. Idem avec Barthès ou Arthur… Jaime mexpli­quer franche­ment avec les gens, jaime le courage, cela ne veut pas dire que jai un car­actère vengeurou vio­lent. », ibid.

« Moi, je nai jamais fait inter­dire un arti­cle, parce que jai lu, il y a quelque temps, que javais fait inter­dire un arti­cle : je nai pas fait inter­dire un arti­cle. Mais je vous préviens, quand moi je ne suis pas con­tent dun truc qui sort, eh bien jappelle directe­ment la direc­tion du jour­nal ou jappelle le jour­nal­iste », Touche pas à mon poste, 11/05/2019.

Sa nébuleuse

Chalom loisirs : Cette asso­ci­a­tion est mem­bre de la « Fédéra­tion de vacances juives », créée en 1992, regroupant le Fonds social juif unifié (FSJU), L’œuvre de Pro­tec­tion des Enfants Juifs ‑Baron Edmond de Roth­schild (OPEJ), le CCVL, le Départe­ment Édu­catif de la Jeunesse Juive (DEJJ), les Éclaireuses Éclaireurs Israélites de France (EEIF), l’ Œuvre de sec­ours aux enfants (OSE) et YANIV. Ses objec­tifs sont « d’assurer les rela­tions de parte­nar­i­at entre les divers­es asso­ci­a­tions de vacances et les mou­ve­ments de jeunesse ou de val­oris­er l’éducation juive non formelle » (Guide des asso­ci­a­tions de jeunesse du Fonds social juif unifié).

Le Fond Social Juif Unifié a quant à lui été créé en 1950. Son objec­tif « est de recon­stru­ire la com­mu­nauté juive de France dévastée après la Shoah. Il se présente comme un regroupe­ment d’associations. Il est alors présidé par Guy de Roth­schild. Soix­ante et un ans plus tard, le Fonds Social Juif Unifié (FSJU) est la colonne vertébrale de la com­mu­nauté juive de France avec 300 asso­ci­a­tions adhérentes. Il a soutenu en 2010, par ses ser­vices et sub­ven­tions, 350 pro­grammes asso­ci­at­ifs dans les domaines de la sol­i­dar­ité et de l’identité. (…) Recon­nu d’utilité publique, le Fonds Social Juif Unifié est l’in­ter­locu­teur des pou­voirs publics et des col­lec­tiv­ités ter­ri­to­ri­ales, représen­tant les asso­ci­a­tions juives dans les domaines du social, de la cul­ture, de l’en­seigne­ment et de la jeunesse. » Le Fonds Social Juif Unifié « a pour mis­sion de per­me­t­tre à la com­mu­nauté juive, dans sa richesse et sa diver­sité, de vivre son judaïsme dans la société française. La réal­i­sa­tion de cet objec­tif passe par une vie asso­cia­tive, dynamique, ouverte sur la cité, et qui con­court au resser­re­ment des liens avec Israël. »

Union des étu­di­ants juifs de France (UEJF) : Cette asso­ci­a­tion « n’a de cesse de soutenir et de représen­ter les jeunes Juifs à la fois en tant qu’étudiants, citoyens, déposi­taires de la Mémoire de la Shoah et engagés pour la paix aux côtés d’Israël ».

SOS Racisme : Cette asso­ci­a­tion antiraciste est née en 1984, cha­peautée par l’Union des étu­di­ants juifs de Franche (UEJF). « Bâtir la République métis­sée n’est donc pas un « loisir ». Con­stru­ire la République métis­sée, c’est com­pren­dre qu’il existe un com­bat fon­da­men­tal qui rend tous les autres pos­si­bles : le com­bat antiraciste. Ce com­bat nous le rem­porterons car nous sommes forts de notre dynamisme, de notre énergie, de nos con­vic­tions. Et pour les faire vivre, nous savons que nous pou­vons compter sur l’énorme poten­tiel de fra­ter­nité que ren­ferme la jeunesse “black-blanc-beur” ».

Ils ont dit

« L’émission quo­ti­di­enne et heb­do­madaire ani­mée par Cyril Hanouna et dédiée aux nou­veaux tal­ents, “Pliés en 4”, est le reflet de la rue française : métis­sée, riche et haute en couleur », « Rap­port 2008 : La diver­sité dans les médias » du Club Averroes

« Dans le milieu de la télévi­sion, où les places sont rares, Cyril a su évoluer en respec­tant les anciens et en leur deman­dant des con­seils. Dans son livre, Les 500 émis­sions mythiques de la télévi­sion française dans lequel il a égratigné sans con­ces­sion de nom­breuses per­son­nal­ités de la télévi­sion, Michel Druck­er ne manque pas d’éloge à l’é­gard de l’an­i­ma­teur de Touche pas à mon poste : “Cyril Hanouna est sym­pa­thique, il a un tal­ent fou. Du côté des ani­ma­teurs, c’est l’un des plus promet­teurs”. Aujour­d’hui, Michel Druck­er explique que Cyril Hanouna l’ap­pelle pour lui deman­der son avis dans ses choix stratégiques », « Fan de Michel Druck­er, Patrick Sébastien et Nagui », linternaute.com, 02/05/2013

« Tous, on s’est inspirés de dif­férents ani­ma­teurs, explique le touche-à-tout. Moi c’était Philippe Bou­vard. Lui, Cyril, je crois qu’il y a un peu de Decha­vanne, un peu de Nagui. Sur la notion de bande, il m’a dit qu’il s’était un peu aus­si inspiré, et j’espère que je ne trahis pas ses pro­pos, d’On a tout essayé, à une époque», « Ce que pense vrai­ment Lau­rent Ruquier de Cyril Hanouna », Gala.fr, 20/12/2013

« (Je ne lui trou­ve) aucun tal­ent, aucun. […] Si il y a des gens que ça fait rire, pourquoi pas. Vous savez il faut de tout pour faire un monde, il faut de tout pour faire des radios et des télévi­sions. Il ne faut pas que des gens qui soient pétris, comme nous, de cul­ture clas­sique. Il faut des amuseurs… et l’a­museur, il a des gros sabots, et il ne fait pas dans le raf­finé. » Philippe Bou­vard, Le Figaro TV, sep­tem­bre 2013.

« Exces­sif en tout, dans ses blagues de salle de garde — défé­quer dans les chaus­sures d’un chroniqueur ou trem­per son anatomie la plus intime dans les gob­elets le ren­dent hilare -, comme dans ses réac­tions face aux cri­tiques, on le dépeint en ani­ma­teur tyran­nique menaçant ses détracteurs dans un sen­ti­ment de toute-puis­sance. Aujour­d’hui, on le craint dans le PAF. « Tony Hanouna » (NDLR : en référence à Tony Mon­tana, per­son­nage de « Scar­face »), « le caïd de la télévi­sion », écrit-on sur lui dans la presse. » « Est-il vrai­ment si ter­ri­ble ? », Aujour­d’hui en France, 26/03/2016

« Vous êtes blo­qué sur le périph, vous pestez con­tre les embouteil­lages, votre regard se porte sur la file d’à côté… et vous apercevez Cyril Hanouna, hilare, au volant dune belle cylin­drée, musique à fond, quelques copains entassés devant, der­rière. Nor­mal. Cest ain­si ; dès quil peut, Hanouna embar­que dans sa Mer­cedes ses copains des Lilas, petite ville de ban­lieue où il a gran­di et où vivent encore ses par­ents. Et les voilà par­tis, pour des tours du boule­vard cir­cu­laire parisien ! Ils sont juste bien. Posés”, comme ils dis­ent. Ils chantent, se bal­an­cent des vannes, par­lent de sport. Cest notre plus belle journée”, sent­hou­si­asme Cyril Hanouna. », Le Monde, 19/07/2017

« Plus ça va et plus Hanouna est gon­flé d’ar­ro­gance, con­fie un représen­tant du per­son­nel. Le pub­lic voit son côté sym­pa­thique, mais en couliss­es, il est autori­taire et cinglant. Le succès lui est mon­té à la tête et nous, ça va nous retomber dessus », un salarié anonyme de Canal+, Le Parisien, 06/04/2019

« Quand il croise un poten­tiel con­cur­rent ou un jour­nal­iste, Cyril Hanouna aime deman­der :Tu sais com­bi­en je pèse ?” […]
Clown à lantenne, il se révèle homme daffaires red­outable en couliss­es. Vous ne savez pas à qui vous vous attaquez avec l’écriture de ce por­trait. Vous ne savez pas qui est Cyril Hanouna, qui sont ses amis, de quoi ils sont capa­bles, à quel point il fait peur à tout un tas de gens”, avait prévenu l’as­sis­tant d’une autre vedette de la télévi­sion », Le Monde, 24/05/2021

Crédit pho­to : DR

Publicité

Le Néo-féminisme à l'assaut d'Internet

Derniers articles

Ce portrait vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 100 €. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

François Morel

PORTRAIT — Fer de lance de l’hu­mour autorisé et gauchiste, François Morel use mas­sive­ment de l’indig­na­tion à sens unique et de « l’hu­mour » pas drôle mais tou­jours dirigé con­tre les mêmes.

Rudy Reichstadt

PORTRAIT — Omniprésent dans les médias, l’ambitieux Reich­stadt sait se ren­dre indis­pens­able, fort de l’expertise qu’il s’auto-attribue. Au même titre que celle des Décodeurs du Monde, dont il est le pen­dant, sa parole est d’or (c’est du plaqué) dès lors qu’il s’agit de sépar­er le bon grain de l’ivraie et d’éduquer les généra­tions futures…

Olivier Berruyer

PORTRAIT — Fam­i­li­er de cer­tains plateaux télévisés, il est surtout le rédac­teur en chef du blog Les-Crises.fr qui décor­tique l’ac­tu­al­ité économique, et offre à com­pren­dre les crises ban­caires, moné­taires et institutionnelles.

Marc Fauvelle

PORTRAIT — Marc Fau­velle est tit­u­laire d’une maîtrise de sci­ences et tech­niques (MST) de jour­nal­isme, obtenue au Cen­tre uni­ver­si­taire d’enseignement du jour­nal­isme (CUEJ) de Stras­bourg, en 1998. Il est actuelle­ment chef du ser­vice poli­tique de France Inter.

Christophe Hondelatte

PORTRAIT — Né en décem­bre 1962 d’un père directeur de bureau d’études et d’une mère dans le social, Christophe Hon­de­lat­te est un jour­nal­iste français de radio et de télévi­sion, égale­ment chanteur à ses heures.