Reese Schonfeld (CNN) appelle à ne pas diaboliser Poutine

Reese Schonfeld, journaliste et cofondateur de CNN, a estimé dans le Huffington Post que l’Occident tendait trop souvent à présenter Vladimir Poutine comme « l’incarnation du mal ».

Pour ce dernier, M. Poutine ne fait que défendre les intérêts de son peuple. Selon lui, « la Russie aurait pu, par exemple, user de son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations unies et empêcher l’instauration des sanctions contre l’Iran. À l’époque, Téhéran a violemment critiqué Moscou pour son adhésion au régime des sanctions. Quoi qu’il en soit, la Russie avait soutenu les États-Unis malgré ses relations d’amitié avec l’Iran, car elle se guidait sur les intérêts de ses propres citoyens ».

Et M. Schonfeld de considérer que « l’Occident s’applique de nouveau à diviser la Russie et ses voisins. Et Poutine agit comme tout autre dirigeant agirait à sa place pour protéger son pays et sécuriser ses frontières ».

Ainsi le journaliste américain appelle-t-il à ne pas diaboliser le président russe de manière primaire mais plutôt à comprendre ses positions. Pas sûr que ce conseil trouve un écho formidable dans la profession…

Crédit photo : Thierry Erhmann via Flickr (cc)