George Soros est passé maître en matière de soft pow­er et il aime se présen­ter comme un homme de paix, pour­fend­eur des fau­teurs de guerre et des nation­al­ismes. Une sorte de Robin des Bois mil­liar­daire qui viendrait aider, partout dans le monde, les faibles et les dému­nis, écrasés par la tyran­nie des “sociétés clos­es”.

lire plus