Valeurs actuelles : S. Denis et Ch. Clerc sur le départ ?

Le 17 janvier prochain, l’hebdomadaire Valeurs actuelles, que dirige depuis peu Yves de Kerdrel fera peau neuve, avec une nouvelle maquette qui laissera plus de place aux sujets de société et réduira les chroniques régulières afin de dynamiser l’hebdomadaire.

Selon nos informations, Stéphane Denis et Christine Clerc ne seront pas associés à la nouvelle formule et seraient ainsi sur le départ.

Stéphane Denis, écrivain et journaliste né en 1949, Prix Interallié 2001 pour Sisters et candidat malheureux à l’Académie française en 2007, a écrit pour Le Quotidien de Paris, Paris Match, Marianne et Le Figaro avant de tenir une chronique dans Valeurs actuelles. Stéphane Denis a été mêlé à l’affaire Clearstream, affirmant en 2006 avoir transmis à deux reprises à Nicolas Sarkozy, alors ministre de l’Intérieur, un message oral du général Rondot, « un parent et ami ». Le militaire l’aurait ainsi chargé de faire savoir à Nicolas Sarkozy qu’il avait enquêté sur l’Affaire et tenait le dossier complet à sa disposition, ce que le principal intéressé a démenti.

Christine Clerc, née en 1942, a commencé sa carrière à L’Express avec François Giroud avant de passer au Point, à RMC, à RTL et au Figaro. En 2006, Le Monde la classe dans « les soutiens éclectiques » de Ségolène Royal qu’elle admire en effet sans s’en cacher. Elle quitte alors Le Figaro et devient « journaliste indépendante », écrivant principalement pour Le Télégramme de Brest (elle tient depuis 25 ans une chronique chaque lundi), Midi-libre et Valeurs actuelles où elle tient une chronique hebdomadaire intitulée « Le carnet de Christine Clerc ». Elle est une des rares femmes à avoir obtenu le prestigieux prix Albert Londres (1982) qui couronne chaque année le meilleur « Grand Reporter de la presse écrite » (et depuis 1985 le meilleur « Grand Reporter de l’audiovisuel »).

Crédit photo : DR / collage Ojim