Quand Elle promeut l’adultère et l’homosexualité

Pour le magazine Elle du 15 mars 2013, être adultérine et lesbienne, c’est tendance.

Dans un dossier intitulé « 40 ans, quel amant ? », le magazine féminin, véritable bible du savoir-vivre pour ses lectrices, fait la promotion de l’adultère et du lesbianisme. « Si on n’est pas encore sortie avec une fille à 40 ans, c’est qu’on a raté sa vie », écrit l’auteur. Pour Elle, tromper son mari est déjà une bonne chose pour pimenter sa vie sexuelle. Mais s’il s’agit d’une amante, c’est encore mieux ! Cela assure « une énorme crédibilité swag (ndlr : tendance) » et permet d’être « au cœur de l’action et des débats qui agitent la société » en plein débat sur le « Mariage pour tous ».

Drôle de vision du couple, de la famille et de la vie pour le magazine qui assurait encore il y a peu que la « pipe » était le « ciment du couple »… Pour cette sortie, Elle a eu la surprise d’être attaqué de toute part : côté LGBT, on précise que subir l’homophobie n’a rien de « swag » ; côté conservateur, on s’insurge de cette promotion de l’adultère et de l’homosexualité. Ou l’art de faire d’une pierre deux coups… contre soi.

En janvier, le magazine féminin avait déjà pris part au débat en se prononçant pour le mariage homosexuel.

Crédit photo : montage Ojim – capture d’écran site Elle.fr