Publicité frauduleuse : BFMTV et Radio Classique épinglés

BFMTV et Radio Classique se sont vus épinglés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), respectivement pour « publicité clandestine » et « publicité non clairement annoncée ».

Pour BFMTV, il est question d’« une série de reportages sur un paquebot au cours desquels le nom de ce paquebot a été cité dix fois et visualisé neuf fois, accompagné à l’image du logo de la compagnie, le contenu de la majorité des reportages revêtant un aspect promotionnel (commentaires complaisants des croisiéristes ou des journalistes, quasi-absence de regard critique, indication du prix des prestations, etc.) » Même si ce n’est pas précisé par le CSA, le paquebot dont il a été fait « publicité clandestine » appartenait à la compagnie Costa Croisière du groupe Carnival.

Concernant Radio Classique, la station d’Arnaud Poivre d’Arvor se retrouve également dans le viseur du CSA pour « publicité non clairement annoncée ». En cause : une promotion pour un week-end à Venise, auquel participerait un animateur de la station, qui a été diffusée juste après L’Adagietto de la Symphonie n°5 de Gustav Mahler. Selon le CSA, « l’animateur a fait délibérément le lien entre l’œuvre, qui a servi à illustrer le film “Mort à Venise” de Luchino Visconti, et la croisière, employant de multiples superlatifs pour qualifier ce voyage et citant la présence d’un des animateurs de Radio Classique”, constituant en cela une “publicité non clairement annoncée et identifiée comme telle ».

La chaîne d’information en continue et la station ont été toutes deux « mise en demeure », soit le dernier degré d’avertissement du CSA avant la sanction.

Photo : logo Radio Classique