Inrocks : Audrey Pulvar répond aux critiques

Pour Télérama, l’arrivée d’Audrey Pulvar aux Inrocks « fait mal à la profession », tandis que l’hebdomadaire Marianne regrette qu’une journaliste « alliée de la façon la plus intime qui soit avec le pouvoir, [soit] désignée pour diriger un organe du contre-pouvoir ». Répondant aux critiques qui ont suivi l’annonce de sa nomination comme directrice éditoriale de l’hebdomadaire, la compagne d’Arnaud Montebourg a promis que Les Inrocks ne deviendraient pas un organe de propagande du gouvernement, et regretté « l’idée archaïque » selon laquelle elle pourrait être « manipulée par son compagnon ». L’idée qu’elle pourrait tout simplement l’aimer et vouloir lui éviter des ennuis, en revanche, est-elle absolument ridicule ?

Audrey Pulvar dirigera Les Inrocks avec le journaliste Arnaud Aubron en remplacement de David Kessler, parti rejoindre le cabinet du président… François Hollande.

Photo : capture d’écran Le Parisien