Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Accueil | Veille médias | Charlie Hebdo ouvre timidement son capital
Charlie Hebdo ouvre timidement son capital

28 juin 2019

Temps de lecture : < 1 minute

Accueil | Veille médias | Charlie Hebdo ouvre timidement son capital

Charlie Hebdo ouvre timidement son capital

Charlie Hebdo ouvre timidement son capital

À la suite de l’attentat de janvier 2015, un mouvement de solidarité avait permis au journal de se renflouer financièrement mais aussi d’engranger de nombreux abonnements. Dans des circonstances controversées, deux rédacteurs s’étaient retrouvés co-actionnaires de la totalité du capital.

Un actionnariat fermé et qui le reste largement

Riss (67%) et Portheault (33%) étaient les seuls action­naires de la société sol­idaire de presse crée après l’attentat. Ils avaient pour cela racheté les parts de Charb, assas­s­iné par les islamistes, au dépit d’autres rédac­teurs. Trois jour­nal­istes vont sym­bol­ique­ment dis­pos­er d’une action  : Yann Diener, Gilles Raveaud et le dessi­na­teur Patrick Juin.

Le directeur et action­naire majori­taire ne sem­ble pas pressé d’aller plus loin et pré­cise que leurs parts seront aug­men­tés « dans quelque temps » et qu’il ne veut pas de mou­ve­ment « dans l’urgence et à l’improviste ». Autrement dit il entend rester maître à bord encore longtemps.

Une diffusion qui s’est effondrée en quatre ans

Le mou­ve­ment de sol­i­dar­ité après l’attentat avait per­mis d’augmenter les ventes en kiosque à plus de 100.000 exem­plaires et de compter sur plus de 200.000 abon­nés. L’émotion passée, les ventes sont inférieures à 30.000 exem­plaires avec des abon­nements du même ordre, les deux s’effritant régulièrement.

Voir aussi

Char­lie Heb­do a‑t-il « détourné les fonds » jadis promis aux familles des victimes ?

Rediffusion estivale

Cet article gratuit vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € pour un article, 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés

Pierre Ménès

PORTRAIT — Pierre Ménès, né en juin 1963 à Paris, est un jour­nal­iste sportif français. Car­ac­téris­tiques : une grande gueule et une forte corpulence.

Patrick Cohen

PORTRAIT — Patrick Cohen est né en août 1962 à Mon­treuil. Il est l’un des chefs d’orchestre de l’information. Se cam­ou­flant der­rière une neu­tral­ité de façade, Patrick Cohen s’est longtemps fait le chantre de la lib­erté d’expression tant qu’elle demeu­rait dans les lim­ites du poli­tique­ment correct.

Taha Bouhafs

PORTRAIT — À la croisée des mou­ve­ments soci­aux et com­mu­nau­taires, le jeune Bouhafs mène habile­ment sa bar­que en rêvant de ses lende­mains qui chantent à lui, un soulève­ment des ban­lieues sous la ban­nière du crois­sant islamique. Et il ne recule ni devant les fake news éhon­tées, ni devant une vio­lence ver­bale peu com­mune sur les réseaux sociaux.

Hervé Gattegno

PORTRAIT — Né le 28 juil­let 1964, Hervé Gat­teg­no a été rédac­teur en chef de l’édition française de Van­i­ty Fair jusqu’en 2016, puis est devenu directeur de la rédac­tion du JDD. Il est mar­ié et a trois enfants avec Anne-Cécile Sar­fati, rédac­trice en chef du mag­a­zine féminin Elle.

Sonia Devillers

PORTRAIT — Sonia Dev­illers s’occupe de cul­ture et des médias sur le ser­vice pub­lic et est en même temps la voix de la bobosphère, tou­jours prête à pour­fendre les « fachos ».