L'Observatoire du journalisme est en régime d'été jusqu'au 22 août : au programme, les rediffusions de nos meilleures publications du premier semestre 2022.
Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Censure ou mensonge organisé, l’AFP, Google et la bande des 17

9 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes
Accueil | Veille médias | Censure ou mensonge organisé, l’AFP, Google et la bande des 17

Censure ou mensonge organisé, l’AFP, Google et la bande des 17

9 février 2022

Temps de lecture : 2 minutes

Ce pourrait être un conte revisité de Perrault : Google jouerait le rôle de l’ogre, l’AFP celui de la sorcière et les 17 médias qui les suivent, ceux de leurs enfants ou des nains, au choix. Bienvenue chez « Objectif désinfox », un outil de période électorale.

Sonnez buccins, les élections approchent

Ne pas oubli­er les trompettes, pas celles de Jéri­cho mais bien celles des 10 et 24 avril (prési­den­tielle) suiv­ies de celles des 12 et 19 juin (lég­isla­tives). Pour les pré­par­er les médias de grand chemin et ceux qui les accom­pa­g­nent et/ou les con­trô­lent ont pré­paré un menu copieux, pêle-mêle :

  • Le rap­port de la com­mis­sion Bron­ner qui pré­conise plus de censures.
  • La mise en place de Vig­inum qui veut lut­ter con­tre la vilaine désinformation ?
  • Le retour de la loi Avia sous le cou­vert de la loi con­tre le séparatisme, même motif même peine que les deux premiers.

Mais il fal­lait un instru­ment de plus pour l’orchestre, un orchestre lié peu ou prou aux sou­tiens, rap­prochés ou éloignés, d’un prési­dent en recherche de réélec­tion. Ce sera « Objec­tif Dés­in­tox » dont nous avons déjà par­lé fin 2021. Une alliance entre Google, l’AFP et 17 médias qui pour­raient être rejoints par d’autres.

Objectif Intox

Comme dans 1984 d’Orwell, il faut com­pren­dre un lan­gage codé par antiphrase, la lib­erté c’est l’esclavage, l’amour, c’est la haine etc. La juste infor­ma­tion c’est la cen­sure, c’est ain­si qu’il faut com­pren­dre le mode opéra­toire de cette alliance à 19. L’AFP met gra­cieuse­ment à la dis­po­si­tion des médias mem­bres son fil de « fact check­ing ». Un fil bien mal­adroit ou usé quand l’AFP invente des casseurs pro Zem­mour lors d’un meet­ing à Nantes de ce dernier attaqué par les antifas. Et l’ami Google met­tra à dis­po­si­tion ses moyens tech­niques pour sig­naler les « fauss­es informations ».

Les 17 nains

Papa Google et maman AFP ont dix-sept enfants (cer­tains par­lent de nains adop­tés) dont la liste suit et qui vont suiv­re leur édu­ca­tion le temps des élections :

  • TF1 et LCI (même groupe)
  • RFI, France 24, Monte Car­lo Doualiya (groupe France médias monde)
  • BFMTV (et ses épigones)
  • RMC
  • France Maghreb 2
  • 20 Min­utes
  • Médiac­ités (plusieurs sites)
  • Rue 89 (plusieurs antennes)

Le tout est opéra­tionnel depuis le 8 févri­er. Si avec ça le bon prési­dent Macron n’est pas réélu, cer­tains crieront à l’injustice…

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Vidéos à la une

Derniers portraits ajoutés