Ojim.fr
Veille médias
Dossiers
Portraits
Infographies
Vidéos
Faire un don
Aides à la presse, le podium des plus riches

28 juin 2021

Temps de lecture : 2 minutes

Accueil | Veille médias | Aides à la presse, le podium des plus riches

Aides à la presse, le podium des plus riches

Accueil | Veille médias | Aides à la presse, le podium des plus riches

Aides à la presse, le podium des plus riches

28 juin 2021

En 2012 Frédéric Mitterrand avait décidé de publier chaque année le détail des aides à la presse. Mesure supprimée en 2018, les derniers chiffres couvrant l’année 2017. Roselyne Bachelot a continué les cachotteries en s’opposant à la divulgation des chiffres de 2019, heureusement divulgués par la Lettre A, nous en faisons profiter nos lecteurs.

Une recherche comme une exhumation

Pour retrou­ver les chiffres de 2019, les archéo­logues de la Let­tre A ont dû fouiller au milieu d’un som­bre doc­u­ment Excel de plus de 91.000 lignes noyées sur le site éta­tique de la plate­forme data.gouv.fr. Les chiffres mis à jour ne com­pren­nent pas les aides indi­rectes – beau­coup plus impor­tantes – inclu­ant le super taux réduit de TVA (2,10%), les aides à la dis­tri­b­u­tion par les tar­ifs postaux, l’aide au portage, les exonéra­tions sociales, ni les sub­ven­tions qui ont accom­pa­g­né le naufrage de Presstal­is rem­placé par France Mes­sagerie.

Le pompon pour Bernard Arnault

Sacré Nanar ! Il vient juste de rou­vrir La Samar­i­taine dont il est main­tenant l’heureux pro­prié­taire et exploitant, mais il est aus­si et de très loin le plus gros béné­fi­ci­aire des aides à la presse divers­es et var­iées de la République Française. Addi­tion­nons l’aide au portage, à la dis­tri­b­u­tion, les sub­ven­tions du Fonds de sou­tien à l’émergence et à l’innovation dans la presse (FSEIP), du Fonds stratégique pour le développe­ment de la presse (FSDP),

Le Parisien/Aujourd’hui en France, 13,6M€ : médaille d’or

Mer­ci Patron ! aurait jubilé François Ruf­fin dans le film éponyme. Il est vrai que Bernard Arnault, comme son gen­dre for­tuné Xavier Niel, ne cache pas son ami­tié pour Emmanuel Macron, il n’y a pas que des ingrats dans le monde, pen­sée somme toute réconfortante.

De jolis accessits pour Dassault, Niel, Drahi

Der­rière la médaille d’or Arnault, les Das­sault (le Figaro), Niel (Le Monde), Drahi (Libéra­tion) ne se débrouil­lent pas trop mal.

  • Le Figaro 6,5M€
  • Libéra­tion 5,9M€
  • Le Monde 5,6M€
  • La Croix/Bayard presse 4,7M€

Et coucou le revoilou ! Retour de Nanar aimable pro­prié­taire des Échos (1,6M€) et non moins aimable mécène de L’Opinion (1,9M€).

Une men­tion spé­ciale pour L’Hu­man­ité avec 3,3M€, sans doute le meilleur rap­port sub­ven­tion au numéro dis­tribué pour les quotidiens.

La PQR, presse quo­ti­di­enne régionale fait presque fig­ure de par­ent pau­vre. Le groupe Ouest-France empoche quand même autour de 2,4M€. Tous ces chiffres ne com­pren­nent pas la sub­ven­tion ver­sée à l’AFP, qui oscille entre 125M€ et 146M€ pour 2019, selon les sources.

Voir aussi

Cet article vous a plu ?

Il a pourtant un coût : 50 € en moyenne. Il faut compter 100 € pour un portrait, 400 € pour une infographie, 600 € pour une vidéo. Nous dépendons de nos lecteurs, soutenez-nous !

Derniers portraits ajoutés