Accueil | Actualité médiatique et dossiers thématiquesPage 2

Actualité médiatique et dossiers thématiques

Emmanuel Kessler fait le ménage à Public Sénat, Cyril Viguier part

C’était le print­emps en avril 2018 sur les chaines publiques français­es et à l’AFP. Le macronien Bertrand Delais était choisi sur LCP-AN, Sybil Veil (de la même pro­mo­tion qu’Emmanuel Macron à l’ENA) pre­nait la tête de Radio France, Fab­rice Fries suc­cé­dait à Emmanuel Hoog à l’AFP, enfin Emmanuel Kessler se voy­ait recon­duit à Pub­lic Sénat. Un an plus tard Kessler fait un peu de ménage.

Combat de boxe, Free/Niel contre Altice/Drahi/Weill, autour des droits de diffusion

À ma gauche Xavier Niel, action­naire prin­ci­pal de Free, du Monde et d’une rib­am­belle d’autres médias. De l’autre côté du ring Patrick Drahi, chef d’Altice est l’entraîneur d’Alain Weill patron de BFM (du groupe Altice de Drahi) et nou­veau pro­prié­taire de L’Express. En jeu les accords de dis­tri­b­u­tion de BFM sur Free.

Presstalis entre deux eaux mais pas sorti d’affaire

Mer­cre­di 10 avril, une grève (provo­quée par la CGT) de la dis­tri­b­u­tion des jour­naux et mag­a­zines a encore frag­ilisé la posi­tion de ces derniers, mais aus­si celle du dis­trib­u­teur de référence. Presstal­is, prin­ci­pal dis­trib­u­teur de la presse, n’est pas sor­ti d’affaire mal­gré une aide mas­sive de l’État et des édi­teurs comme nous vous le disions début févri­er 2019.

Quand Le Monde appelle ouvertement à la violence à propos d’un colloque de l’Institut ILIADE

Dans son édi­tion numérique datée du 6 avril 2019, Le Monde pub­li­ait un sur­prenant arti­cle, de la plume de Lucie Soul­li­er, régulière­ment envoyée en mis­sion sur les ter­res de ce que le quo­ti­di­en du soir sup­pose être l’extrême-droite. Un arti­cle inti­t­ulé « Mar­i­on Maréchal, Généra­tion iden­ti­taire et les anciens du GRECE réu­nis dans un col­loque d’extrême-droite ». L’article de Lucie Soul­li­er n’est pas éton­nant du fait de son sujet, le mar­ronnier de la méchante extrême-droite qui men­ac­erait sans cesse le pays, que dans la manière de le traiter.

Google et Facebook veulent sauver la presse qu’ils étranglent

C’est une hécatombe. Une uni­ver­sité de Car­o­line du Nord annonce les chiffres suiv­ants entre 2004 et 2017 : 1800 jour­naux (quo­ti­di­ens ou heb­do­madaires) dis­parus tout comme 45% des effec­tifs des rédac­tions. La cause prin­ci­pale : la fuite des annon­ceurs vers inter­net.

Vandalisme contre l’ISSEP de Marion Maréchal, où sont les médias ?

La France médi­a­tique trou­ve sou­vent à redire quand il s’agit de régimes qu’elle n’apprécie pas, ou encore de démoc­ra­ties dites illibérales au sujet de la lib­erté de la presse. Par con­tre quand on van­dalise un Insti­tut d’études supérieures à Lyon il n’y a plus grand-monde.

Le Monde à la chasse au poisson d’avril

Nos lecteurs auront remar­qué les deux pois­sons d’avril nageant sur le site de l’Observatoire le pre­mier jour du mois d’avril 2019. En effet Claude C, fon­da­teur de l’Ojim n’a pas été com­pro­mis dans l’affaire de la Ligue du LOL et notre his­toire de sta­giaire mal­traitée était pure inven­tion. Il en est de même pour le rachat bur­lesque du quo­ti­di­en L’Humanité par Alain Minc. Cer­tains s’offusquent main­tenant de cette tra­di­tion d’innocentes plaisan­ter­ies comme un arti­cle du Monde, du 1er avril juste­ment.

Un forum très (trop) rémunérateur de Libération au Gabon

Libéra­tion au pays de l’or noir. Cette para­phrase d’un album de Tintin pour­rait résumer l’affaire, une ruti­lante opéra­tion de com­mu­ni­ca­tion au Gabon avec le con­cours de Libéra­tion. Réc­it d’un scan­dale qui touche aus­si les autorités gabonais­es.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux