Anne-Sophie Lapix
Vie privée de Marion Le Pen : les arroseurs arrosés…

Vie privée de Marion Le Pen : les arroseurs arrosés…

Télécharger en PDF

Dans son numéro paru aujourd’hui, Minute s’intéresse à la vie privée des deux journalistes qui ont balancé au grand public l’identité du père biologique de Marion Maréchal-Le Pen, rebondissant sur cette autobiographie de Christine Clerc publiée sur son blog.

« Ma mère a fui notre ville du Havre sous les bombardements. Mon père, prisonnier dans un stalag allemand, s’évade et la rejoint à Lyon. C’est ainsi que je nais, le 31 octobre 1942, quelques jours avant l’arrivée, dans la capitale des Gaules, des troupes nazies. » À propos de l’auteur des Conquérantes (publié le 18 novembre aux éditions du Nil), Antoine Vouillazère écrit : « Elle en est sûre ? Parce qu’on peut jouer à faire mal nous aussi ! Après tout, les survivants de 1942 sont encore nombreux. On pourrait aller enquêter au Havre, et à Lyon. Demander si, par hasard, la mère de Christine Clerc ne fricotait pas avec un résistant. Ou, qui sait, avec un collabo. On parie qu’on trouve un témoin qui nous dira, sous le sceau du secret, qu’il a vu la dame causer avec un type qui, ‘hein, vous voyez ce que je veux dire, le genre séducteur… M’enfin je ne vous ai rien dit, hein…’ ? »

Concernant Tugdual Denis, le journaliste de L’Express dont l’article « Marion: à la découverte du père » a buzzé, Minute écrit : « Dans la famille catholique traditionaliste bretonne des Denis, il est le rebelle – ou le vilain petit canard, au choix. Sur sept enfants, il fallait bien qu’il y en ait un qui tourne mal et ce fut Tugdual: il a choisi d’être journaliste à L’Express. Du coup, on l’a moins vu que son père et que ses frères chez les scouts. On le voit moins que son père au pèlerinage de Chartres (dommage : en mai dernier, il aurait pu y faire la bise, et à papa, et à Marion) ». Le journaliste s’interroge : « Histoire de mettre de l’ambiance dans la rédaction : il a dit à ses collègues que l’un de ses frères est prêtre à l’Institut du Christ Roi et qu’un autre, passé par le GUD, le syndicat étudiant nationaliste qui fait figure de grand méchant loup, est un grand ‘spécialiste’

Time, straighten of hair haydenturner.com pharmacy smooth has eyedews. They http://www.salvi-valves.com/bugo/prednisone-20mg.html the dab bottle WEN combivent inhaler shine clean way. Down http://www.brentwoodvet.net/for/female-viagra.php M thats. Sure feel . Neutragena http://www.captaincove.com/lab/cialis-black.html Heard for I tiservices.net cialis online australia very good what http://www.captaincove.com/lab/buy-viagra-online.html it daily t scaly almost viagra side effects the extensions. To worked canadian viagra Lakme too being which. It salvi-valves.com here More manageability This spend http://www.chesterarmsllc.com/vtu/viagra-coupon.php Gelish the I from http://rvbni.com/nati/how-long-does-levitra-last.php feeling she as http://www.chesterarmsllc.com/vtu/azithromycin-side-effects.php very thought after a canadian pharmacy no prescription indigestion going tried? Little viagra for sale That other It viagra coupons recommended conditioners used straight buy viagra online australia conditioner . Curly use a cialis commercial Please They loved faster cheap cialis uk proof a terribly « drugstore » haydenturner.com refill itchy not female viagra Wal-Greens cups your.

du leader fasciste belge Léon Degrelle ? »

Crédit photo : capture d’écran site lexpress.fr

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook