Un média suisse résiste à François Hollande

@Causeur : "France Inter aux Français !" https://t.co/DUBTZGnK9a

Un média suisse résiste à François Hollande

Un média suisse résiste à François Hollande

Télécharger en PDF

C’est sans doute le succès international du portail d’informations Romandie.com qui a poussé l’Élysée à demander la modification d’un article consacré à la porte-parole du gouvernement français, Najat Vallaud-Belkacem, celle-ci ayant déclaré que l’ancien premier ministre François Fillon avait laissé les finances françaises « en état de faillite aggravée ».

La diffusion de cette déclaration malheureuse, et le commentaire de Romandie.com évoquant les difficultés de la France à défendre sa notation « Triple A », semblent avoir inquiété les hautes sphères de l’État français, au point de déclencher ces coups de fil élyséens qu’on pensait d’un autre temps…

Attaché à sa liberté, un trait typique des suisses, Stefan Renninger n’a pas cédé aux pressions pourtant répétées et a laissé cette « brève » sur Romandie.com.

Romandie.com, portail d’informations créé en 1995 par Stefan Renninger, est devenu une source d’information comparable aux agences de presse francophones les plus connues.

Ce suisse de 42 ans, que ses études à HEC Genève destinaient à une carrière classique dans la banque ou la finance, a trouvé sa voie dans les balbutiements d’Internet en 1995 ; il perçoit le potentiel de liberté totale que promet ce nouvel outil, et suivant son instinct, plonge dans cette jungle encore inexplorée.

La clé de son succès est d’avoir déposé un nom connu de tous autour de lui, puisqu’il s’agissait de celui de sa région : l’intérêt fut immédiat chez les internautes locaux, puis l’ajout d’actualités nationales et internationales donneront à son portail d’informations une audience considérable.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook