Un journaliste de RTL déforme les propos de Paul-Marie Coûteaux

Un journaliste de RTL déforme les propos de Paul-Marie Coûteaux

Télécharger en PDF

Dans un article publié par RTL avec l’AFP, un journaliste écrit que Paul-Marie Couteaux, tête de liste SIEL-Rassemblement Bleu Marine dans le VIème arrondissement de Paris pour les municipales, aurait, sur son blog, suggéré de « concentrer » les Roms « dans des camps ».

Il ajoute que l’homme politique qualifie la présence de Roms d’« invasion » et de « lèpre ». Sur TV Libertés, Paul-Marie Couteaux a tenu à revenir sur cet article accusateur.

Le mot « lèpre » tout d’abord. Pour l’écrivain, il n’est pas de lui mais d’une habitante dont il rapporte les propos. Ensuite, concernant les « camps » dont on lui prête le dessein, l’ancien conseiller ministériel parle de « déformation grossière ». « Je ne demande absolument pas la construction de camps puisqu’ils existent, de toutes façons. Je souhaiterais plutôt qu’ils n’existent pas, créer les conditions qui font qu’ils n’existent plus », explique-t-il.

Et d’ajouter : « Quand je parle, je ne parle pas la langue de bois. (…) Alors forcément, ça fait parfois des vagues, j’y suis habitué. » Pour autant, M. Couteaux aimerait qu’on « respecte » ce qu’il a dit, en considère que « tout est bon pour tirer sur le RBM et le FN ».

Concluant son propos, il analyse la situation : « Personne n’envisage LA solution rationnelle, humaine, qui est de suspendre les accords de Schengen. (…) Il faut des frontières, sinon il n’y a pas de politique et même plus de paix civile. »

Quelques jours plus tôt, sur son blog, il avait déjà prévenu qu’un journaliste l’avait appelé en lui demandant de « s’expliquer » sur le sujet. Il avait raccroché, « déçu » de ne pas avoir entendu de propos « rappelant les heures les plus sombres de notre histoire ». L’article paru sur RTL est, semble-t-il, ce qu’il a réussi à bricoler pour faire tout de même passer le message…

Crédit photo : Guillaume Paumier via Wikimédia (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook