Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam

Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam

Un député PS charge Delahousse pour sa question sur l’islam

Télécharger en PDF

« En France, il y a environ 5 à 6 millions de musulmans, un tiers de croyants, si un jour un parti islamiste, fondamentaliste se créait en France quelle serait votre réaction ? » Telle a été la question de Laurent Delahousse à François Hollande dimanche 14 juillet en direct sur TF1 et France 2.

Une question qui a déclenché toutes les polémiques et les réactions outragées, et en particulier celle du député PS Pouria Amirshahi. Ce dernier a réagi sur son compte Twitter en publiant cette question évocatrice : « Il travaille pour qui Delahousse ? Le FN ou Al Quaida ? »

Contacté par Europe 1, le député a maintenu ses propos : « La question était pitoyable, pour un 14 juillet. Elle ne fait que nourrir les peurs et les fantasmes (…) C’est une question digne de la propagande des groupuscules d’extrême-droite. Au mieux, elle était dérisoire, au pire elle était un élément de plus dans la peur ambiante relayée par les théoriciens de l’invasion. »

Et ce dernier d’estimer que la question « n’était pas à la hauteur de l’enjeu. Il y a des questions qui devaient être posées et qui ne l’ont pas été. » « On vient de dissoudre des groupes d’extrême-droite et, devant des millions de téléspectateurs, il se permet de poser une question qu’eux se seraient amusés à poser », a-t-il conclu.

C’est donc confirmé. En France, il est interdit de parler d’islam sous peine d’être immédiatement suspecté d’appartenir à « l’extrême-droite »…

Crédit photo : N2lepine via Wikimédia

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook