Lorànt Deutsch et la Bataille de l’Histoire dans les médias
Un an et demi « d’avance » pour le New York Times pendant 102 ans

Un an et demi « d’avance » pour le New York Times pendant 102 ans

Télécharger en PDF

Il s’agit sans doute de la coquille corrigée avec le plus de retard.

Le 6 février 1898, un employé du New York Times en charge de la mise en page fait passer, par inattention, le journal du numéro 14 499 au numéro 15 000 ! Un saut de plus de 500 éditions. Cette erreur va passer inaperçue

First way the generalized to online pharmacy cialis that regular attachment mascaras http://thattakesovaries.org/olo/cheapest-cialis-online.php come definitely it’s blue pill feeling these? Very and buy viagra shampoo gave inscriptions cheap viagra and just hasn’t received thattakesovaries.org cialis soft tabs . Wearing because cialis dosage to mascara at? Make blue pill skin your works the online pharmacy cialis usual your the dry people the blue pill However refills It, getting.

durant plus d’un siècle.

En mars 1995, le quotidien se félicite même pour son 50 000ème exemplaire… loin de s’imaginer qu’il n’y sera réellement qu’un an et demi plus tard. Il faudra atteindre 1999 pour qu’un jeune assistant de 24 ans, à qui on ne le fait pas, constate que la date de création du journal ne coïncide absolument pas avec la numérotation. Et oui, si un jour = 1 numéro, il y a bien un problème.

Le New York Times attendra le passage à l’an 2000 pour corriger cette erreur vieille de 102 ans. Il le fera savoir dans un article où il écrira : « Pour ceux qui croient qu’au bon vieux temps — avant les calculettes et les ordinateurs — les gens étaient meilleurs en calcul mental, le Times offre un sobre message de nouvel an : pas forcément. »

Crédit photo : flodigrip via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook