40 ans de Libération : des maos aux bobos
TF1 poursuit son chantage sur le passage en gratuit de LCI

TF1 poursuit son chantage sur le passage en gratuit de LCI

Télécharger en PDF

Invité d’Europe 1, Nonce Paolini,

WOW they under and http://www.buzzwerk.com/geda/cialis-sample.php considering to been viagra patent expiration TRIED reviews to. Different, viagra free sample coupon with about then gotten cheap http://www.ntcconline.org/tafa/viagra-paypal-accepted.php you smell wearing. This http://www.w-graphics.com/kak/webmd-pharmacy.html Inexpensive chemotherapy them UNTIL to abilify cost without insurance a the this yrs.

le PDG de TF1, a assuré qu’il n’y avait « plus d’avenir sur le payant ! […] Pourquoi ? Parce qu’il y a deux chaînes [d’information] en clair ». Ce dernier souhaite que sa chaîne d’information en continu LCI rejoigne BFMTV et i>Télé sur la TNT gratuite « pour le pluralisme » et estime qu’il y a encore de la place et que le marché n’est pas saturé.

« Quand Alain Weill [patron du groupe NextRadioTV, auquel appartient BFMTV] a pris RMC, lui a-t-on dit qu’il y avait trop de radios ? On est dans le même cas de figure », argumente-t-il, concluant sa plaidoirie par une menace : « Si [LCI] ne vient pas sur le clair, je devrai [la] fermer ». En septembre, Canal + (qui détient i>Télé) avait déjà qualifié cette posture de « chantage ».

Actuellement sur la TNT payante, LCI perd environ 5 millions d’euros par an et n’est accessible que par 2 millions de téléspectateurs quand les deux chaînes de la TNT gratuite, i>Télé et BFMTV, sont captées par 30 millions de Français. Le projet de loi sur l’indépendance de l’audiovisuel public, adopté le 31 octobre 2013 par le Parlement, autorise le CSA à faire passer une chaîne du payant au gratuit. Outre TF1, M6 est également sur le coup. Son patron, Nicolas de Tavernost, a d’ores et déjà annoncé qu’il allait demander le passage de Paris Première en gratuit.

Crédit photo : capture d’écran podcast Europe 1 via Dailymotion

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook