Tapie : le retour !

Tapie1

Tapie : le retour !

Télécharger en PDF

Un jour c’est oui, un jour, c’est non !

Moins de deux semaines après avoir annoncé son retrait définitif du dossier de reprise du pôle sud du Groupe Hersant Media (GHM) Bernard Tapie revient sur sa décision, « afin d’éviter une procédure collective du groupe GHM dont les conséquences économiques et sociales seraient désastreuses ».

En effet, dans une lettre datée du 18 décembre 2012, adressée à Christophe Thévenot, administrateur judiciaire en charge du dossier et publiée par Libération, l’ancien patron de l’OM « réitère [s]on offre », mais seulement « dans l’hypothèse où l’offre Rossel / BNPP ou toute offre éventuellement intervenue depuis nos échanges ne serait pas recevable ou ne serait pas acceptée ». En bref, l’ancien patron de l’OM se place en ultime recours, venant au secours des employés du Groupe Hersant Media !

Dans ce même courrier, Bernard Tapie, soucieux de faire taire les rumeurs quant à une éventuelle candidature aux élections municipales à Marseille, annonce qu’il s’est engagé « à ne pas postuler à quelque mandat électoral que ce soit ». Cochon qui s’en dédit ! Parce que s’il venait à changer d’idée, l’homme d’affaire annonce qu’un « processus de cession de la totalité de [s]es actions sera organisé, […] le produit de cette vente étant allouée à une association caritative » !

Après avoir précisé les modalités financières de son offre, Bernard Tapie conclut que « nous n’avons, avec la famille Hersant, nullement l’intention de démanteler le Groupe ou de nous partager les filiales ». Et d’affirmer : « notre offre est globale ».

On ne sait pas si cela suffira à rassurer les salariés du groupe, mais en revanche, une chose est sûre : le bonimenteur Bernard Tapie n’a pas fini de nous surprendre !

Source : Libération. Crédit photo : capture d’écran vidéo Europe1

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook