Portrait : Philippe Cohen
Sutka City TV : une télévision au secours de l'image des Roms

Sutka City TV : une télévision au secours de l’image des Roms

Télécharger en PDF

Lancée il y a un peu plus d’un an par un jeune Rom venu de Macédoine, la première télévision « 100 % rom » de France reste encore très confidentielle mais espère connaître un regain d’intérêt et un accroissement du nombre de ses téléspectateurs à la suite de l’entrée dans l’espace Schengen de la Roumanie et de la Bulgarie, principaux pays d’origine des Roms.

Cette petite chaîne communautaire, entièrement en romani, diffuse des émissions culturelles, culinaires, de la musique, ainsi qu’un « talk show » présenté par le fondateur du canal.

Disponible sur le canal 550 de Free et le canal 670 de SFR, ainsi que sur Internet, la chaîne peine à trouver d’autres opérateurs pour augmenter son audience. Orange a notamment indiqué qu’elle « ne voyait pas de place pour cette chaîne dans notre offre« .

Pour M. Dzeladin, qui a investit environ 150 000 euros dans son projet, le but de cette chaîne est d’améliorer l’image de la communauté rom, largement écornée par les activités délictueuses d’une part de celle-ci.

Revendiquant 120 000 connections par jour sur le site internet de la télévision, M. Dzeladin, aidé de quelques amis, souhaite que son média redonne leur fierté aux roms, en France d’abord bien sûr, mais aussi « pour les 15 millions de Roms d’Europe ».

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook