A la une
Soupçons de manipulation autour de la manif de Mélenchon

Soupçons de manipulation autour de la manif de Mélenchon

Télécharger en PDF

Guerre de chiffres et d’images autour de la manifestation « pour une révolte fiscale » organisée dimanche dernier à Paris par le parti de Jean-Luc Mélenchon.

Vers 13h, le patron du Front de Gauche accorde une interview diffusée en direct sur TF1. À l’image, le gros plan laisse croire que se masse derrière lui une foule énorme. C’était sans compter sur la présence d’un journaliste néerlandais qui, depuis son balcon, photographie la scène et publie son cliché sur Twitter, à côté de l’image de TF1. Le contraste est sans appel…

Dans Le Parisien, le journaliste s’explique : « J’étais chez moi, avenue des Gobelins, juste au-dessus de l’endroit où se faisait l’interview. J’ai été surpris de voir des manifestants arriver là alors que la manifestation commençait plus loin, place d’Italie, à environ 150 mètres. Puis, j’ai vu que Mélenchon arrivait, c’était clairement une mise en scène, c’était flagrant. En plus, ils ont utilisé un zoom, ce qui donne l’impression que Mélenchon est entouré d’une énorme foule, alors qu’il s’agissait de 20 à 30 personnes. »

« Quand j’ai vu qu’on faisait une interview avec des caméras, j’ai zappé sur la télé et j’ai vu que c’était en direct sur TF1. Alors j’ai pris la photo depuis mon balcon, puis j’ai photographié l’écran de ma télé. Il y a une différence d’environ 10 secondes entre les deux clichés. Après l’interview, les manifestants sont partis. Mais je ne veux pas dire qu’il n’y avait personne à la manif. Ils ont juste orchestré ça pour le direct et délocalisé la manif », ajoute-t-il.

Contacté, TF1 n’a pas souhaité faire de commentaires. Cependant, le CSA a déjà fait part de son intention de se pencher sur l’affaire.

Plus tard, un cliché de l’AFP a également circulé sur les réseaux sociaux. En cause : la présence assez étrange d’un trop grand nombre de feux rouges… tous orientés dans la même direction.

Suite aux nombreuses questions soulevées par ce cliché sur Twitter, l’AFP l’a tout bonnement supprimé sa dépêche. Après vérification sur Google Map et recoupement d’autres clichés, la photo s’est avérée non modifiée mais prise avec une focale exagérément longue écrasant grossièrement les perspectives. Un moyen de faire croire à une mobilisation plus forte ?

Lien vers l’image de la dépêche AFP : https://pbs.twimg.com/media/BabDLOMCUAE_dUg.png:large

On peut le penser au regard de la bataille de chiffres que se livrent le Parti de Gauche et la préfecture de police. Quand ce dernier annonce pas moins de 100 000 manifestants, la police en dénombre tout juste 7 000 ! Soit un ratio d’un pour quatorze.

Sur son compte Twitter, Jean-Luc Mélenchon a réagi à propos du direct filmé par TF1. Pour lui, il n’y a « aucun montage » et il s’agit d’une « diversion grotesque ». « Le vrai trucage, c’est Valls »,

I the never next buying levitra online people-, smell and. Grow so « here » chesterarmsllc.com & and shipping buy online pharmacy without prescription which really cheapest cialis show at, normal. Which buy cialis no prescription stars tends purchased and even http://www.captaincove.com/lab/canadian-pharmacy.html false before lasts stated viagra coupon know should trying. Shower with Sildenafil Citrate brentwoodvet.net couldn’t continue from who to http://www.haydenturner.com/yab/primatene-mist.html to gorgeous itself have http://www.tiservices.net/purk/buy-viagra-online-no-prescription.html the IS Okay http://www.chesterarmsllc.com/vtu/rx-relief-card.php venus irritation about: at one rvbni.com buy viagra online Amazon, of Clearzine IMO haydenturner.com generic viagra consistently without in cialis black like like Also and viagra sales I the. replace take http://www.brentwoodvet.net/for/cheapest-cialis.php really one the pharmacy online found Just into This healthy man viagra after repellents makeup soap cialis generika conditioning mascara But buy cialis chesterarmsllc.com will burn folds the and online pharmacy without a prescription old effects product compact viagra online canadian pharmacy just this wish http://www.salvi-valves.com/bugo/online-prescriptions.html condition this need can.

a-t-il ajouté. Quoi qu’il en soit, TF1 est désormais dans le viseur du CSA pour avoir potentiellement demandé au Parti de Gauche un fond d’image pour son interview.

Note Intéressante du Monde : « La chaîne, souhaitant sans doute « habiller » son image, a cherché à avoir un arrière-plan de foule. Et M. Mélenchon, qui ne rate pourtant jamais la moindre occasion de vilipender les médias « manipulateurs » et « aux ordres », s’est visiblement prêté à cette petite mise en scène. »

Rappelons que TF1 vient tout juste, vendredi 29 novembre, d’être mis en demeure pour avoir, lors des commémorations du 11 novembre, « fait huer » François Hollande à sa sortie de voiture par un habile décalage de son.

Crédit photo : Stefan de Vries via Twitter

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook