Portrait : Jean-Jacques Bourdin, le pape cévenol de la « talk-radio »
RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy

RMC : Bourdin veut également virer Franck Tanguy

Télécharger en PDF

Jean-Jacques Bourdin, animateur vedette de RMC, s’est exprimé au sujet des deux « Grandes Gueules » qui avaient tenu, le 21 janvier dernier, des propos douteux à l’égard de Nafissatou Diallo, la femme de chambre de l’affaire DSK.

Interrogé sur le sujet dans l’émission « Les Grandes Gueules » présentée par Alain Marschall et Olivier Truchot, Sophie de Menthon s’était alors demandé « si ce n’est pas ce qui lui est arrivé de mieux ! Moi je pense que l’argent qu’elle a gagné, qui lui permet d’élever sa fille, elle ne l’aurait jamais eu dans toute son existence et j’espère qu’elle oubliera ce moment extrêmement désagréable ». Rebondissant sur ces propos, Franck Tanguy avait alors ajouté : « C’est quand même un tromblon extraordinaire ! Elle n’a rien pour elle, elle ne sait pas lire pas écrire, elle est moche comme un cul, et elle gagne 1,5 million, c’est quand même extraordinaire cette histoire. » Une discussion qui serait passé sans problème au coin d’un bistrot, mais qui a valu à RMC une mise en demeure du CSA.

Invité de l’émission « Le Grand 8 » sur D8, Jean-Jacques Bourdin a jugé « normal » le renvoi de Sophie de Menthon en précisant que cette dernière « est même allée jusqu’à dire que c’était la faute des présentateurs de l’émission qui ne l’avaient pas interrompue. Mais quand on tient des propos, on les assume ! » Questionné sur le cas de son collègue, Franck Tanguy, l’animateur estime qu’il devrait également prendre la porte de la station : « Lui devrait être viré de la même façon. C’est clair : ce genre de propos, c’est insupportable. On peut tout dire, et Dieu sait que dans mon émission, on dit beaucoup, beaucoup de choses. Mais il y a des lois, il y a des moments où il faut être maître de soi. Je suis assez carré avec ça. » Quoi que l’on pense de ces propos, pas forcément élégants, force est de constater que les médias font preuve de moins en moins de tolérance vis-à-vis des propos « politiquement incorrects »…

Crédit photo : capture d’écran BFMTV via Youtube

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook