Anne-Sophie Lapix
Radio France attaque Dieudonné en justice

Radio France attaque Dieudonné en justice

Télécharger en PDF

Radio France a saisi la justice suite aux propos tenus par l’humoriste Dieudonné à l’encontre du journaliste Patrick Cohen.

Dans un « Complément d’Enquête » diffusé le 19 décembre sur France 2, on entend Dieudonné s’en prendre à Patrick Cohen, auteur de la fameuse « liste noire » dont il faisait partie, lors de son spectacle « Le Mur ». « Tu vois, lui, si le vent tourne, je ne suis pas sûr qu’il ait le temps de faire sa valise », déclare Dieudonné avant d’ajouter : « Moi, tu vois, quand je l’entends parler, Patrick Cohen, j’me dis, tu vois, les chambres à gaz… Dommage. »

Devant ces propos, filmés en caméra cachée durant le spectacle, Radio France a décidé de saisir la justice. Dès le 20 décembre, Me Richard Malka, conseil de Radio France dans cette affaire, a signalé au procureur de Paris l’existence de ces propos « désormais habituel(s) de la part de monsieur M’Bala M’Bala, mais qui n’en demeurent pas moins vertigineusement ignobles ». Pour lui, « il est invraisemblable qu’en 2013, de tels propos soient tenus ».

« En désignant ainsi Patrick Cohen à la vindicte du public, en le stigmatisant à raison de sa religion réelle ou supposée et en regrettant la disparition des chambres à gaz, M. M’Bala M’Bala se rend coupable de l’infraction d’incitation et de provocation à la haine », ajoute-t-il. Rappelons que Dieudonné doit toujours 36 000 euros pour ses six condamnations précédentes…

Crédit photo : Copyleft via Wikimedia (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook