A la une
Radio Classique se diversifie pour contrer le déficit

Radio Classique se diversifie pour contrer le déficit

Télécharger en PDF

Étienne Mougeotte a présenté jeudi dernier la rentrée de Radio Classique.

La station privée spécialisée dans la musique classique n’est « pas un robinet à musique », comme l’a souligné son nouveau directeur. Celle-ci, qui appartient au groupe Les Échos et qui vise les CSP+ (80% de l’audimat), garde une place pour l’économie (avec les nombreuses invitations de grands patrons) et la politique, grâce à un partenariat avec LCI autour de l’invité politique de Guillaume Durand. Aussi, de nouvelles émissions comme « Résonances » et « Des idées neuves » vont voir le jour.

Côté philosophie, le philosophe Luc Ferry animera chaque samedi et dimanche à 12h une émission intitulée « Les mots de la philo ». Par ailleurs, la radio continuera sa politique de décentralisation de son antenne en coproduisant des concerts partout en France.

Mais le problème de Radio Classique se situe plutôt du côté du portefeuille : malgré une audience cumulée de 1,134 millions d’auditeurs en 2012 (devant France Musique), la station musicale est déficitaire. 3 millions d’euros de déficit sont attendus cette année. « C’est vrai que Radio Classique perd de l’argent, mais elle a la chance de faire partie d’un grand groupe et il y a des activités où on accepte un certain montant de perte », a néanmoins voulu temporisé François Morel, PDG du groupe Les Échos.

Crédit photo : nicogenin via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook