Quand les Femen sont soutenues par les médias…

Quand les Femen sont soutenues par les médias…

Quand les Femen sont soutenues par les médias…

Télécharger en PDF

Mercredi 6 mars, Charlie Hebdo sort un numéro spécial Femen qui propose (« en exclusivité en France ») le manifeste Femen, 4 pages rédigées par les Femen (Femen Hebdo), un entretien avec Inna Shevchenko, la fondatrice du groupuscule exilée en France, mais aussi un article de Jean-Yves Camus intitulé : « La France en retard sur la parité par rapport à l’Afrique » et un autre de Zineb, une « sociologue des religions franco-marocaine » dénonçant « l’escroquerie du féminisme islamique ».

« Un numéro étendard à brandir dans les réunions de familles, au bureau ou dans la rue, habillé ou seins nus, pour comprendre l’esprit Femen et emmerder les machos ! » promet Charlie Hebdo qui ne révèle pas qui finance le mouvement.

Mardi soir à 22h45, France 2 diffuse un documentaire orienté et complaisant (« militant ») sur les Femen réalisé par Caroline Fourest et Nadia El Fani, intitulé « Nos seins, nos armes ». L’organisation catholique traditionnaliste Civitas, qui diffuse sur son blog une photo du P-DG de France Télévisions aux côtés d’Inna Shevchenko et de Caroline Fourest, appelle à faire pression sur la chaîne publique pour qu’elle renonce à le diffuser.

Tout ceci pose la question des relations entre les Femen et certains médias. Le 24 février dernier, quand elles ont tenté de sauter sur Silvio Berlusconi, les Femen ont pu approcher il Cavaliere… grâce à des cartes de journaliste Associated Press. L’OJIM a contacté le bureau italien d’AP qui a affirmé que les cartes étaient des fausses. L’AP n’envisagerait aucune action contre le groupe.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook