Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles

Infographie : Patrick #Drahi, à la fortune du câble ! [MàJ] https://t.co/pqrCbF4afu #médias

Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles

Quand 20 Minutes se penche sur Valeurs Actuelles

Télécharger en PDF

Mardi 3 septembre, 20 Minutes a consacré un article à Valeurs Actuelles, « l’hebdo (qui) se sent rajeunir » et qui « fait de plus en plus parler de lui » avec ses unes dénonçant « l’overdose » provoquée par les Roms, « l’État tyran » ou encore « les droitophobes ».

« Pour ses détracteurs, il incarne une image ‘antirépublicaine’. Pour ses lecteurs, il est ‘le seul journal vraiment de droite’ », explique 20 minutes qui rappelle que les ventes de l’hebdomadaire « (grimpent) » et qu’il espère « passer d’une diffusion de 85 000 exemplaires en 2012 à 100 000 exemplaires chaque semaines en 2013 ».

Comparé à « Marianne sous l’ère Sarkozy », Valeurs actuelles « mise sur les mouvements anti-mariage pour tous » et « les jeunes de la droite ‘décomplexée’ », un positionnement « clivant », au risque de rebuter les « annonceurs (qui) restent concentrés sur les deux leaders du marché des newsmags ». Le Figaro Magazine, un temps réservoir à idées de la droite (sous Louis Pauwells) a résolu le problème en se recentrant… Résultat ? « Le Figaro n’est plus Le Figaro. Il se place sur la même ligne centriste que Le Monde », juge Adrien, 32 ans, lecteur de VA et manifestant anti-« mariage pour tous ». Un boulevard semble donc ouvert.

Et 20 Minutes de nous faire frissonner sur un positionnement « un peu ‘facho’ ». « La ligne éditoriale se rapproche de la droite forte et populaire, mais certainement pas du FN, puisque Valeurs Actuelles a une approche très libérale de l’économie et ne porte pas de discours xénophobe », tente de rassurer Stéphane, un autre lecteur qui a manifesté au printemps, avant que 20 Minutes rappelle les origines « ultralibérales » de VA, « d’abord une revue d’information boursière ». Ouf !

Crédit photo : capture d’écran site 20minutes.fr

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook