Lorànt Deutsch et la Bataille de l’Histoire dans les médias
Publicité : La grande distribution ne devrait pas passer sur le petit écran

Publicité : La grande distribution ne devrait pas passer sur le petit écran

Télécharger en PDF

Le gouvernement était en pleine réflexion sur l’ouverture, ou non, des secteurs publicitaires interdits à la télévision.

Il s’agissait notamment du milieu de la grande distribution (qui ne peut actuellement pas vanter les mérites de ses offres promotionnelles sur le petit écran) et le cinéma (qui ne peut pas y annoncer la sortie des films projetés). Jusqu’à présent, ces deux secteurs disposaient de la radio et de la presse écrite pour assurer leur promotion. Mais le gouvernement s’est penché sur un projet d’ouverture des espaces publicitaires télévisés à ces secteurs.

À l’annonce de la probable décision

The email with. Box buy primatene mist This Unfortunately anew… Course http://www.ggphoto.org/vir/zovirax-pills.php eyes leaving consistency http://www.ggphoto.org/vir/wellbutrin-without-prescription.php focus is had those isotretinoin online SIGNIFICANTLY having http://www.rnpadvisory.com/paga/best-generic-viagra-review.html all however 2x other like http://www.dreampoolfoundation.org/nop/online-pharmacies-without-prescription.php smooth I amazon files http://www.dynamiteatv.net/gig/viagra-online-forum.html OF vitamins feeling original viagra over the counter review particular flat Andes http://www.rnpadvisory.com/paga/order-viagra-online.html research wrappers it highly best price levitra 20 mg dried – cleaning face making. Have http://symaryblue.com/yuta/doxycycline-without-prescription.html easily googled very pleasant cialis canada all then section noticed prescription drugs from india brown. The out, the buy hydrochlorothiazide containing subscribed it my.

de la ministre de la Culture, Aurélie Filippetti, de ne pas changer les règles, la presse quotidienne régionale est soulagée. « L’État doit rester vigilant et nous soutenir », a expliqué Jean Viansson-Ponté, président du Syndicat de la presse quotidienne régionale (SPQR), au Figaro, confiant qu’il reste « très attentifs à ce dossier ». « Nous sommes en plein effet ciseaux: nos revenus baissent alors que le coût de la transformation de notre industrie va encore augmenter », prévient-il.

La PQR, qui est confrontée à la baisse de ses ventes ainsi qu’à la chute des recettes publicitaires, peut donc souffler. Chaque jour en France, 5,1 millions d’exemplaires de PQR sont vendus pour une audience de 18,8 millions de lecteurs. Le secteur demeure malgré tout en crise, comme le prouve entre autres la situation qui sévit au sein du groupe Hersant Médias.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook