A la une
Publicité : Europe 1 « en mode électoral »

Publicité : Europe 1 « en mode électoral »

Télécharger en PDF

Pour bien démarrer la saison, Europe 1 a décidé de revoir sa communication. Et pour que celle-ci soit le plus efficace possible, la station a décidé de se comporter comme un parti politique en période électorale.

Ainsi, Europe 1 va se mettre aux tracts, aux affiches sauvages, aux affichages sur les panneaux électoraux… « Nous allons distribuer 100 000 tracts dans 25 villes, coller 40 000 affiches sauvages partout où nous le pourrons (sur des emplacements autorisés, mais gratuits), mettre 400 affiches dans le métro parisien, des encarts de presse, investir les arrières de bus, les Abribus… Nous serons omniprésents », a expliqué à l’AFP Thomas Pawlowski, nouveau directeur de la communication d’Europe 1 qui compte bien bouleverser les méthodes. Il faut dire que ce dernier est l’ancien directeur marketing du site de rencontres AdopteUnMec.com…

« Nous serons aussi la première radio à lancer une campagne web massive, avec plusieurs dizaines de millions d’impressions sur tous les sites pertinents pour nous, et avec une présence également sur les applications sur smartphone », a-t-il ajouté. Une campagne « deux fois supérieure à l’an dernier car les modifications de la grille sont particulièrement importantes », a précisé Fabien Namias, directeur de la station. Une « campagne de conquête » pour Europe 1, qui est actuellement numéro 3 des radios généralistes derrière RTL et France Inter.

Plusieurs municipalités ont d’ores et déjà autorisé la station à utiliser leurs panneaux électoraux.

Crédit photo : capture d’écran site www.europe1.fr

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook