Psychodrame à Têtu

Psychodrame à Têtu

Psychodrame à Têtu

Télécharger en PDF

Ainsi que nous le révélions dès octobre, Têtu va devoir licencier pour atteindre l’équilibre. Actuellement, le titre qui vend 40 000 exemplaires par mois perd 6 000 euros… par jour !

C’est trop pour son nouveau propriétaire, Jean-Jacques Augier. Résultat : sur 30 postes, 16 pourraient être supprimés, dont six de journalistes. Gilles Wullus, le directeur de publication, a été remercié jeudi. Têtu pourrait se recentrer sur le papier tandis qu’Internet serait sous-traité à Yagg.com, un portail communautaire concurrent, plus militant, plus participatif et plus LGBT que gay et lesbien, créé avec beaucoup moins de moyens à la fin de l’année 2008 par quatre anciens de Têtu (des « revanchards », critique un membre actuel de la rédaction) : Christophe Martet, Judith Silberfeld, Xavier Héraud et Yannick Barbe. Ce dernier est d’ailleurs pressenti pour devenir directeur de publication. Une information que refuse de confirmer Jean-Jacques Augier. Traité de « fantôme » par certains salariés qui regrettent de ne pas l’avoir rencontré, il a confirmé que la rédaction allait déménager dans des locaux plus petits.

Crédit phot : capture d’écran tetu.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook