Pour Le Monde, le FN est bien « d’extrême-droite »

« Le Temps », ou le journalisme comme épouvantail https://t.co/WRdI4eWXPf #Suisse #LeTemps

Pour Le Monde, le FN est bien « d’extrême-droite »

Pour Le Monde, le FN est bien « d’extrême-droite »

Télécharger en PDF

Alors que Marine Le Pen est partie en croisade contre le qualificatif d’ « extrême-droite » dont les médias usent généralement pour qualifier son parti, menaçant quiconque l’utiliserait d’une attaque en justice, le journal Le Monde en rajoute une couche en affirmant que le Front National est bien « un parti d’extrême-droite ».

Dans l’éditorial, non signé, de son édition du 5 octobre, Le Monde estime que « le FN a bien rassemblé, à l’origine, des néofascistes d’Ordre nouveau, des anciens de la collaboration, des soldats perdus de l’OAS, des nationalistes révolutionnaires et des poujadistes » – oubliant au passage les résistants – avant de rappeler que Marine Le Pen avait déclaré « assumer tout l’héritage » de son parti.

Ensuite, le journal avance que « par sa seule position sur l’échiquier politique français, autant que par ses idées et son projet, le Front national est, aujourd’hui comme hier, un mouvement d’extrême droite », sans donner plus de justifications. Et celui-ci de conclure : « Sa dénonciation du « système » et des élites, la préférence (ou priorité) nationale qu’elle veut imposer, la stigmatisation de l’immigration et de l’islam, la condamnation de l’Union européenne et du « mondialisme » en font un parti réactionnaire. Un parti opposé aux principes républicains d’égalité, de fraternité et de liberté – en l’occurrence de liberté de la presse –, dès lors que Mme Le Pen prétend dicter à chacun son vocabulaire et ses analyses. »

D’autres, comme Thomas Legrand et Patrick Cohen – l’homme à la liste noire – sur France Inter, se sont opposés à ces menaces de procès lancées par Marine Le Pen. Reste à savoir si la présidente du Front National ira au bout de ses avertissements…

Crédit photo : blandinelc via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook