Olivier Truchot

Télécharger en PDF

Olivier Truchot,
la Grande Gueule

Olivier Truchot est né le 16 juin 1968 à Paris.

Formation universitaire

Il est diplômé de l’Institut pratique de journalisme (IPJ). Promotion 1992.

Parcours professionnel

Olivier Truchot a commencé sa carrière en présentant le journal sur la FM puis en tant que rédacteur en chef d’Autoroute FM.

En 2002, il devient animateur à RMC. Il anime, avec Alain Marschall, des émissions de débat : « Controverses » (2002-2003), « On nous la fait pas » (2003-2004) et depuis 2004, « Les Grandes Gueules ».

En septembre 2008, avec Alain Marschall et parallèlement à son émission sur RMC, il reprend la case 19h-20h sur la chaîne d’information en continue BFMTV avec une émission interactive, « 19h Marschall-Truchot », proposant aux téléspectateurs de commenter l’actualité.

À partir de janvier 2010, Olivier Truchot présente, toujours avec Alain Marschall, « BFM Story » de 17h à 18h.

À la rentrée 2011, il présente toujours le magazine « BFM Story », mais seul désormais.

Parcours militant

Publications

Collaborations

En mai 2009, Olivier Truchot anime l’émission « Les grandes Gueules » depuis le siège de l’UMP.

En mars 2010, il présente l’émission « Les Grandes Gueules » en direct du stand salers (race de vaches du Cantal) au Salon international de l’agriculture de Paris. Un stand qui a été proposé par Cantal expansion et la Mission agroalimentaire Cantal (« qui mobilisent leurs forces pour mettre en avant notre territoire, nos produits et nos entreprises ! »)

En mars 2011, à bord du « Train pour l’emploi et l’égalité des chances » l’émission « Les Grandes Gueules », avec Alain Marshall, Olivier Truchot et leurs invités, fait étape dans 5 villes de France.

Le Train pour l’Emploi et l’Egalité des Chances répond « à une grande ambition partagée par les parties prenantes », dont l’objectif est de « rencontrer ceux qui cherchent des informations et des solutions concrètes pour se former, s’orienter, se reconvertir, (re)trouver un emploi ou un contrat en alternance. Le Train est accessible à chacun, quel que soit son parcours, son origine, son âge ou sa situation personnelle. L’égalité des chances, c’est une démarche “positive” et non discriminante. » – Le train pour l’emploi et l’égalité des chances, Dossier de presse

Ce qu’il gagne

Le 13 juillet 2011, il déclare gagner 13 000 euros par mois. Le rapport annuel 2009 de NextRadioTV, annexe des « opérations d’attributions d’actions gratuites réalisées au cours de l’exercice clos le 31 décembre 2009 », indique qu’Olivier Truchot a bénéficié de 2 142 « actions acquises ».

Il l’a dit

« “Les Grandes Gueules” ont l’envie de provoquer encore plus de débats, d’ouvrir l’antenne à tous les points de vue et de confronter les idées en toute indépendance ». RMC, « Les grandes Gueules » – 21 mars 2011

« L’armée française est sans doute l’armée qui accueille le plus de Français de toutes les couleurs ». RMC, « Les grandes Gueules » – 20 mars 2012

« Gilbert (Collard), on nous reproche maintenant de t’accueillir aux GG ». RMC, « Les grandes Gueules » – 16 novembre 2011

Sa nébuleuse

Le Groupe NextRadioTV, qui désigne NextRadioTV et ses filiales ou sous-filiales : BFM, BFMTV, RMC, etc…

Alain Weill (membre du club Le Siècle) qui a créé et préside actuellement le Groupe NextRadioTV.

Les intervenants des « Grandes Gueules » : Xavier Cantat, photographe et adjoint Europe Écologie Les Verts au maire de Villeneuve-Saint-Georges, chargé de la Culture et de la Jeunesse ; Gilbert Collard, avocat, président du comité de soutien à la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle de 2012, élu député de la deuxième circonscription du Gard aux élections législatives de 2012 ; Bernard Debré, professeur de médecine et député UMP de la quinzième circonscription de Paris ; Didier Giraud, agriculteur en Saône-et-Loire ; Gilles-William Goldnadel, avocat et président d’Avocats sans frontières ; Patrice Gourrier, prêtre de la communauté locale de l’église Saint-Porchaire de Poitiers (86) ; Sylvain Grandserre, maître d’école en Normandie, rédacteur au Journal des Professionnels de l’Enfance ; Étienne Liebig, éducateur en Seine-Saint-Denis, musicien compositeur et écrivain ; Jacques Maillot, fondateur de Nouvelles Frontières ; Sophie de Menthon, présidente de sociétés et notamment du mouvement des Entreprises de taille humaine, indépendantes et de croissance (Ethic) ; Claire O’Petit, commerçante et élue MoDem de Saint-Denis ; Pascal Perri, professeur d’économie ; Guillaume Roquette, journaliste, directeur de la rédaction de Valeurs Actuelles ; Marie-Anne Soubré, avocate à Cergy-Pontoise ; Franck Tanguy, fiscaliste et ancien président de l’Association des parents gays et lesbiens ; Philippe Vénère, ancien commissaire divisionnaire de police ; Agnès Verdier-Molinié, journaliste et directrice de l’Institut français pour la recherche sur les administrations et les politiques publiques (IFRAP) ; Karim Zéribi, président du Conseil d’Administration de la Régie des transports de Marseille.

Ils ont dit

Olivier Truchot « a trouvé que mon comportement était tendancieux et que j’étais proche des mouvements islamistes ». Mourad Ghazli, ancien chroniqueur des « Grandes Gueules », Oumma-TV, 6 octobre 2008.

Photo : Olivier Truchot – auteurs : Dcoetzee/Bryce51. Source – Légende : Alain Marschall et Olivier Truchot, animateurs de l’émission de radio Les Grandes Gueules sur RMC, à Toulouse lors du « Tour de Gaule » des Grandes Gueules en janvier 2007.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.