Lorànt Deutsch et la Bataille de l’Histoire dans les médias
Patrick Buisson porte plainte contre Le Point

Patrick Buisson porte plainte contre Le Point

Télécharger en PDF

Accusé par Le Point d’avoir enregistré à plusieurs reprises Nicolas Sarkozy en privé, Patrick Buisson, son ex-conseiller, a annoncé ce mercredi 12 février qu’il allait porter plainte contre l’hebdomadaire.

Dans son édition parue ce jeudi 13 février, Le Point avance qu’« à plusieurs reprises durant son quinquennat, l’ancien président de la République a été enregistré à son insu par Patrick Buisson ». Des propos jugés diffamatoires et faux selon le principal intéressé. « J’ai demandé aujourd’hui à mon avocat, Me Gilles-William Goldnadel, de porter plainte contre Le Point à l’encontre d’un article ignominieux publié ce jour », a annoncé l’ex-conseiller du Président dans un communiqué.

Ce dernier « proteste fermement contre les basses accusations contenues dans cet article » et confie que, « d’autre part, je suis pour le moins surpris de la coïncidence de dates entre la parution de cet article et le fait que j’ai obtenu de la Cour d’Appel de Paris qu’elle juge recevable, contre l’avis du Parquet, la plainte que j’ai déposée contre Mme Taubira, es qualité de Ministre de la Justice, pour prise illégale d’intérêts dans l’affaire Anticor ».

Patrick Buisson reproche à la Garde des Sceaux d’avoir soutenu publiquement une plainte de l’association Anticor, qui lutte contre la corruption, à son encontre dans l’affaire des sondages. « C’est la première fois dans l’histoire de la République qu’un ministre a un pied dans une association partie civile et un pied place Vendôme, et, de surcroît, c’est la première fois qu’un garde des Sceaux affiche aussi ostensiblement son soutien à un plaignant, et son mépris pour un justiciable », avait déclaré son avocat, Me Gilles-William Goldnadel.

Crédit photo : DR capture d’écran vidéo Europe 1 via Youtube

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook