Cologne : chronique d’un mensonge rattrapé par le réel
« Pas de proposition satisfaisante » pour les titres de Lagardère

« Pas de proposition satisfaisante » pour les titres de Lagardère

Télécharger en PDF

Dans ses vœux aux salariés jeudi 14 janvier, Denis Olivennes a assuré n’avoir reçu « aucune proposition satisfaisante pour le moment » concernant la vente de Télé 7 Jours, Ici Paris et France Dimanche.

Malgré tout, le patron de Lagardère Active a confié avoir « reçu des propositions » auxquelles il n’a pour le moment pas donné suite. D’après l’AFP, le groupe italien Mondadori est le mieux placé pour acquérir les trois magazines de Lagardère. Ce dernier aurait proposé 55 millions d’euros pour le rachat. D’autres concurrents se seraient positionnés, comme le groupe Altice de Patrick Drahi et le groupe allemand Bauer.

Dans la même journée, les syndicats ont quant à eux estimé que leur direction faisait « preuve d’irresponsabilité sociale et morale en mettant en danger plus de 150 salariés dans un contexte économique difficile ». Pour eux, une reprise par Mondadori serait catastrophique car le groupe de la famille de Berlusconi, déjà propriétaire d’hebdomadaires télé comme Télé Star et Télé Poche, « n’aura sans doute qu’un objectif : mutualiser et supprimer des postes ». Quant à Altice, les syndicats reprochent à Patrick Drahi « d’assécher et (d’)appauvrir les rédactions ».

La mise en vente de trois magazines de Lagardère s’inscrit dans la démarche entreprise par le groupe : se désinvestir du secteur de la presse en conservant uniquement les trois titres les plus solides que sont Elle, Paris Match et le JDD. En 2014, Arnaud Lagardère s’était déjà séparé d’une dizaine de ses titres.

Voir notre infographie du groupe Lagardère

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook