A la une
Nicolas Bedos rejoint Ruquier dans « On n’est pas couché »

Nicolas Bedos placé en garde à vue pour « outrages »

Télécharger en PDF

Décidément, les relations entre Nicolas Bedos, humoriste et nouveau chroniqueur de l’émission « On n’est pas couché », et les forces de l’ordre sont pour le moins difficiles.

Le fils de Guy Bedos, nouvelle égérie de l’humour germanopratin, a en effet été placé en garde à vue dans la nuit de lundi à mardi. Le jeune homme s’est fait arrêter pour conduite en état d’ivresse (+ de 1,6 gramme d’alcool dans le sang) après avoir chuté de son scooter. Une situation que le comique médiatique n’a pas appréciée, se mettant alors à insulter les policiers.

Celui-ci s’était déjà distingué en janvier 2011, sur Canal+, en déversant un tombereau d’injures sur la maréchaussée. Nicolas Bedos avaient alors expliqué que les policiers étaient dotés d’un « QI de poulpe mort » puis avait raconté avoir passé deux nuits en cellule de dégrisement avec des « flics odieux », comparant notamment les policiers à « des abrutis, des voyous en uniforme, des racailles tombées du bon côté ». Des propos qui avaient suscité le dépôt d’une plainte par le ministère de l’intérieur, et entraîné la condamnation du jeune homme.

Crédit photo : capture d’écran vidéo ONPC via Youtube

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook