A la une
Manuel Valls attaque L’Express en diffamation

Manuel Valls attaque L’Express en diffamation

Télécharger en PDF

Un article paru dans L’Express de ce mercredi 28 août avance que Manuel Valls serait intervenu pour faire empêcher la fermeture d’une discothèque du Cap d’Agde.

Le ministre de l’Intérieur serait intervenu après que Laetitia Hallyday ait contacté sa compagne, Anne Gravoin – qui collabore avec Johnny en tant que musicienne –, pour faire empêcher la fermeture administrative de cet établissement appartenant à son père. Manuel Valls a décidé d’attaquer l’hebdomadaire en diffamation.

« Compte tenu de la gravité des accusations et des insinuations contenues dans cet article, une action en diffamation sera engagée dans les tout prochains jours », a publié le ministre dans un communiqué. Il ajoute : « Le contenu de cet article et l’intégralité des faits relatés relèvent d’allégations totalement mensongères. Madame Laeticia Hallyday n’a jamais contacté Mme Anne Gravoin afin que cette dernière intervienne d’une quelconque manière. »

Selon le communiqué, Anne Gravoin « n’a jamais demandé la moindre intervention à son mari. En outre, le ministre de l’intérieur a une trop haute conception de la mission qui lui a été confiée au service de la République pour envisager, un seul instant, d’intervenir de manière arbitraire sur une décision administrative. » Il dénonce un « article (qui) se fait donc l’écho de rumeurs dénuées de tout fondement (…) qu’une enquête journalistique sérieuse aurait rapidement pu dissiper ».

Crédit photo : Parti socialiste via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook