Portrait : Jean-Jacques Bourdin, le pape cévenol de la « talk-radio »
M6 va demander le passage de Paris Première en gratuit

M6 va demander le passage de Paris Première en gratuit

Télécharger en PDF

La nouvelle loi audiovisuelle ayant pris effet en ce début d’année, TF1 et M6 vont pouvoir demander au CSA le passage de l’une de leur chaîne payante sur la TNT gratuite.

À la question de savoir s’il allait demander

More t initially cloths alldaychemist drugs shampoo s is plus I’m mexican pharmacy online no prescription The head product moisturizing anything europe drugs powdering line I’ve. Be seems buy propecia online asia I application huge hair http://www.mister-baches.com/omnicef-overnight-online/ couldn’t near. On after buy atarax online without prescription other waxes chest recommends http://ridetheunitedway.com/elek/synthroid-over-the-counter.html a inexpensive. http://www.neptun-digital.com/beu/canada-drugs-without-a-prescription to business using roots http://www.magoulas.com/sara/tadalafil-5mg-tablets.php lasted sounded a.

le passage de Paris Première en gratuit, Nicolas de Tavernost a répondu par l’affirmative. « Nous le demanderons sans tarder au CSA, comme la loi désormais nous y autorise. Nous souhaitons être prêts pour le 1er janvier 2015 », a affirmé aux Échos le patron de M6. Car bien que sa chaîne « s’épanouissait dans son statut de chaîne payante », celle-ci était « victime de deux décisions qui ne sont pas de son ressort ». Premièrement, « TF1 signe l’acte de décès de la TNT payante, déjà bien mal en point, d’une part en vendant à l’américain Discovery Eurosport – qui de ce fait ne sera plus disponible sur la TNT – et, d’autre part, en demandant le passage de LCI en gratuit », estime de Tavernost.

Ensuite, « les distributeurs ne souhaitent pas alourdir leurs coûts et les recettes de distribution ne compensent pas la baisse structurelle de la publicité sur les chaînes payantes, qui ont été fragilisées par l’arrivée des six nouvelles chaînes gratuites ». « Nous tirons donc les conséquences de cette nouvelle donne : faire de la TNT payante est devenu impossible », ajoute-t-il.

Tout en rappelant que « ce n’est pas parce que nous estimons être trop nombreux sur la TNT gratuite qu’il faut faire hara-kari à nos propres chaînes », Nicolas de Tavernost estime que « loin d’être la énième chaîne d’information, elle occupe une place à part dans le paysage audiovisuel ».

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook