L’impartialité de la BBC remise en cause

Infographie : Patrick #Drahi, à la fortune du câble ! [MàJ] https://t.co/pqrCbF4afu #médias

L'impartialité de la BBC remise en cause, un modèle de bonne pratique pour Radio France ?

L’impartialité de la BBC remise en cause

Télécharger en PDF

L’impartialité de la BBC remise en cause, un modèle de bonne pratique pour Radio France ?

Une enquête sur les bonnes pratiques de déontologie journalistique de la BBC va être menée d’ici fin 2012 et ses résultats publiés début 2013. C’est ce qu’annonce Lord Patten président de BBC Trust, l’organe interne de contrôle de déontologie du groupe de médias britannique au Guardian dans son édition du 10 octobre 2012. Lord Patten évoque « une auto censure largement inconsciente » conduisant certaines opinions (sous-entendues conservatrices) à être sous-représentées de manière routinière. Un précédent rapport de 2007, tout en constatant une déontologie généralement acceptable, soulignait une tendance à « penser en groupe » induisant un biais (slant) inconscient « libéral » (au sens anglo-saxon, en France « de gauche ») sur les grandes questions.

Cette investigation sera menée par Stuart Prebble, ancien président de ITV, elle vérifiera si les « différentes opinions des téléspectateurs, lecteurs et auditeurs » sont bien prises en compte.

La BBC est régulièrement mise en cause pour une approche biaisée des grandes questions de société en particulier l’immigration, la religion (attaquant le christianisme et jamais l’Islam souligne le Daily Mail) et l’Union Européenne.

Un tel rapport ne pourrait exister en France, France Télévisions ne disposant pas d’un organisme comparable au BBC Trust. Un sujet de réflexion pour le nouvel Observatoire de la Déontologie de l’Information (ODI) récemment annoncé lors des Assises du Journalisme de Poitiers.

Source Guardian, Josh Halliday pour la version originale en anglais.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook