A la une
Le site de Carla Bruni a coûté 410 000 euros à l'État

Le site de Carla Bruni a coûté 410 000 euros à l’État

Télécharger en PDF

410 000 euros : voilà ce qu’a coûté le site web de la fondation de Carla Bruni pour les années 2011-2012. C’est ce que révèle en creux le dernier rapport de la Cour des comptes qui prend acte des économies réalisées par l’Élysée s’agissant de ses dépenses internet.

Du 1er janvier au 15 mai, l’Élysée a dépensé 373 809 euros pour sa cellule Internet, somme ramenée à 180 000 euros durant les six premiers mois de présidence Hollande. « Il n’y a plus de site internet spécifique dédié à la conjointe du président, financé par le budget de la présidence (pour un coût de 0,33 million d’euros en 2011 et de 0,08 million d’euros en 2012) : il existe aujourd’hui une rubrique au nom de la compagne du Président sur le site de la présidence », peut-on lire dans ce rapport.

Le site politique.net a ainsi pu calculer que le site de l’ex première dame, mis en ligne en 2009 et toujours disponible (www.carlabrunisarkozy.org), a été pris en charge par l’État pour la somme incroyable de 410 000 euros…

Le hacker Olivier Laurelli, alias Bluetouff, co-fondateur du site Reflets.info, n’en revient pas. Il a a analysé dans le détail le site de Carla Bruni pour Rue89 et estime que « le contribuable s’est fait escroquer ». Selon lui, les « ingrédients pour en arriver là sont : des prestataires multiples, une gestion de projet qui respire l’incompétence, des choix techniques douteux (…), une folie des grandeurs et un doigt tendu bien haut au contribuable » !

Crédit photo : capture d’écran site www.carlabrunisarkozy.org

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook