Le Point : FOG souhaite se retirer en 2014

Le Point : FOG souhaite se retirer en 2014

Le Point : FOG souhaite se retirer en 2014

Télécharger en PDF

Franz-Olivier Giesbert s’apprêterait, selon Les Échos, à prendre du recul par rapport à son magazine, Le Point, à partir de janvier 2014.

Le patron du Point souhaite ainsi profiter de son 65ème anniversaire pour se mettre quelque peu en retrait. « Franz fêtera ses 65 ans le 18 janvier prochain et il se répand dans les couloirs du Point en disant qu’il va prendre ses distances à ce moment là. Il dit qu’il n’animera plus les conférences de rédaction du journal, sauf peut-être, de temps en temps, celle du vendredi qui est une conférence prospective », avance une source interne.

Actuellement, le directeur de la publication décide chaque semaine des unes du magazine. À compter de 2014, il sera nettement plus désengagé de la ligne éditoriale. « Tout cela va se faire progressivement. Il n’y aura pas un avant et un après. Giesbert ne cessera pas d’être patron du jour au lendemain », renchérit une autre source. FOG avait déjà, en 2009, amorcé ce mouvement de recul en cédant son poste de président-directeur général à Cyril Duval.

Ce dernier aspire d’ailleurs, également en 2014, à faire de même en se retirant au profit d’Édouard Broustet, président de la régie publicitaire du Point, ou de François Claverie, administrateur général de SEBDO Le Point, la société éditrice du journal. Pour la succession de FOG, c’est le jeune Étienne Gernelle, 37 ans, directeur de la rédaction depuis 2010, qui devrait le remplacer.

Franz-Olivier Giesbert continuera cependant à écrire son éditorial de la semaine dans le magazine, et souhaite, en privé, se consacrer plus amplement à l’écriture de ses romans.

Crédit photo : Thesupermat via Wikimedia (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook