Dossier : tout savoir sur la formation des journalistes
Le Plus du Nouvel Obs retire un article pro-pédophilie

Le Plus du Nouvel Obs retire un article pro-pédophilie

Télécharger en PDF

Jeudi soir sur Le Plus du Nouvel Obs, un article faisant l’apologie de la pédophilie a été publié par un gynécologue parisien, Sylvain Mimoun.

L’article n’est resté que quelques heures en ligne avant d’être retiré en catastrophe. Trop tard : ce dernier avait déjà circulé sur la toile et suscité l’indignation des lecteurs. Intitulé « Il n’y a pas d’âge pour avoir son premier rapport sexuel », il revenait sur les déclarations du chanteur Chris Brown au Gardian, qui confiait avoir eu son premier rapport sexuel à 8 ans avec une fille de 15 ans.

Mais l’auteur allait plus loin que cette simple anecdote ; il en venait à dédramatiser le sexe avec les enfants, jugeant le sujet tabou aujourd’hui. « Lorsque quelqu’un de plus âgé recherche une sexualité d’adulte avec un petit garçon ou une petite fille, l’enfant peut en garder des séquelles. Mais celles-ci peuvent être aussi bien négatives que positives », assurait l’auteur. Et celui-ci prévenait : « Les enfants ne sont pas des anges : ils ont un sexe. Souvenez-vous de vos 8 ans. Pour ma part, je pensais beaucoup au sexe. »

« Ce qui est choquant, c’est d’être choqué ! Quand on dit que les enfants pensent au sexe, c’est déjà un gros mot. Pas étonnant que l’on ait vilipendé Daniel Cohn-Bendit lorsqu’il avait jugé utile la mouvance de Mai-68 pour avoir libéré la sexualité de tout le monde, y compris des enfants », ajoutait Sylvain Mimoun avant de conclure : « Il faudrait cesser d’objetifier l’acte sexuel, et plutôt le dédramatiser. »

Contacté par 20 Minutes à son cabinet, Sylvain Mimoun « comprend » que ses propos aient pu choquer. Mais ce dernier assume : « Il y a quelque temps, un enfant qui avait un rapport sexuel, c’était considéré comme banal. »

Du côté du Nouvel Obs, Aude Baron, rédactrice en chef du Plus, s’explique : « On n’aurait jamais dû publier cet article. On a commis une erreur. (…) Ces propos n’auraient jamais dû se retrouver en ligne. C’est pour cela que nous l’avons retiré dès que nous avons constaté le problème… » Et celle-ci d’ajouter, sans sourciller : « Le sujet est délicat. »

Latifa Bennari, présidente de l’association L’Ange Bleu, qui vient en aide aux victimes d’agressions sexuelles, a d’ores été déjà annoncé qu’elle allait « déposer plainte pour ‘’apologie de la pédophilie’’. »

Crédit photo : captures d’écran site leplus.nouvelobs.com

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook