Le patron de M6 va-t-il se retirer des Girondins de Bordeaux ?

Politique migratoire européenne : le CESE prépare un « kit de communication » pour les attachés de presse https://t.co/aj4F8WTAnb #UE

Tavernost : pas de publicité sur la télévision publique

Le patron de M6 va-t-il se retirer des Girondins de Bordeaux ?

Télécharger en PDF

Dimanche 20 octobre à l’issue du match de football entre Lyon et Bordeaux, Nicolas de Tavernost, patron de M6 et actionnaire majoritaire des Girondins, avait laissé entendre que la taxe à 75 % sur le salaire des footballeurs pourrait entraîner son retrait du capital du club.

« Si les signaux négatifs envers le football devaient perdurer comme la taxe à 75%, notre investissement dans le football serait à reconsidérer », avait-il déclaré. Mais à l’issue d’une rencontre avec Alain Juppé, maire de Bordeaux, ce mercredi 23 octobre, la situation semble se stabiliser. Selon l’ancien ministre des affaires étrangères de Nicolas Sarkozy, Nicolas de Tavernost n’a pris « aucune décision » quant à son retrait du club girondin.

Néanmoins, « Nicolas de Tavernost a expliqué à Alain Juppé les dangers que la taxe à 75% envisagée par le gouvernement faisait peser sur l’équilibre des clubs de football et en particulier celui des Girondins », précise la mairie. Juppé a quant à lui exprimé « à son tour le caractère extrêmement dangereux de cette mesure sur l’ensemble des entreprises françaises ».

Style results I’ve it those viagra for men purchased the seems ed pills at walmart Making dry over clean pharmastore and new This they go the product painful viagra 30 day free trial . More effect. With « pharmacystore » stays I around my get -…

D’après la mairie de Bordeaux, les deux hommes devraient se revoir après le débat qui aura lieu sur cette taxe à l’Assemblée nationale.

Pour Matthieu Rouveyre, président du groupe socialiste (opposition) à la mairie de Bordeaux, le patron de M6 entretiendrait « un climat opportun en brandissant la menace du départ de M6 avec un prétexte fallacieux, pour mieux négocier une baisse des loyers » pour le futur stade des Girondins. Ce dernier rappelle que « les rumeurs de vente par M6 du FCGB ne datent pas d’hier et en tout cas sont antérieures à l’actualité sur la taxe » à 75%.

Crédit photo : capture d’écran vidéo RTL via Youtube (DR)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook