Le Parisien Magazine censure l’un de ses propres sondages

Infographie : Patrick #Drahi, à la fortune du câble ! [MàJ] https://t.co/pqrCbF4afu #médias

Le Parisien Magazine censure l’un de ses propres sondages

Le Parisien Magazine censure l’un de ses propres sondages

Télécharger en PDF

Mécontent des résultats d’un sondage qu’il avait lui-même commandité, Le Parisien Magazine a tout bonnement choisi de ne pas le publier.

Ce sondage BVA plaçait Dominique Strauss-Kahn, l’ancien patron du FMI, en tête des personnalités politique pouvant « faire mieux que François Hollande ». « On a commandé il y a deux mois un sondage sur l’homme providentiel. On a établi une liste de personnalités avec BVA, qui nous a proposé d’y mettre DSK. Il est sorti en tête », a témoigné à l’AFP Frédéric Allary, éditeur du Parisien Magazine.

Pour justifier l’absence de publication, celui-ci explique qu’il « manquait la question ‘souhaitez-vous son retour?’ à laquelle, nous avait dit BVA, les sondés auraient répondu +non+ à une écrasante majorité. Comme notre position est de ne pas faire de commentaires politiques ou de politique fiction, nous avons laissé tomber, quitte à se priver d’un buzz gratuit. » Pourtant, DSK arrivait bien en tête avec 56% des suffrages, juste devant Alain Juppé (53%), Nicolas Sarkozy (49%) et Manuel Valls (48%).

Contacté par l’AFP, l’institut BVA n’a pas souhaité faire de commentaire. Rappelons enfin que DSK devrait être jugé courant 2014 devant le tribunal correctionnel de Lille aux côtés d’une douzaine d’autres mis en examen dans l’affaire de proxénétisme dite du Carlton. Les sondés ont-ils la mémoire courte ?

Crédit photo : lecourtzabala via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook