« Méga » submergé dès le premier jour

Le nouveau site de Kim Dotcom submergé dès le premier jour

« Méga » submergé dès le premier jour

Télécharger en PDF

Un an jour pour jour après la fermeture du site de stockage en ligne Megaupload, son créateur Kim Dotcom revient en force avec Mega, un site « plus grand, meilleur, rapide, fort, sûr ».

Alors que le nouveau site a été lancé ce dimanche 20 janvier, près de 100 000 connexions ont eu lieu la première heure ! Le site est resté bloqué presque toute la journée. « 250.000 utilisateurs inscrits. La capacité des serveurs à son maximum. Ça devrait aller mieux une fois retombée l’euphorie initiale. Wow! », s’est exclamé le millionnaire allemand, toujours sous la menace d’une extradition aux Etats-Unis pour violation de droits d’auteur. Avec son site Megaupload qui proposait des copies illégales de films et de musiques, il est en effet accusé d’« activités criminelles » qui lui ont rapporté la coquette somme de 175 millions de dollars et ont couté pas moins de 500 millions de dollars aux détenteurs des droits des produits culturels qu’il vendait.

Avec Mega, Kim Schmitz (rebaptisé Kim Dotcom), veut à présent revenir en force. D’une capacité de 50 GB de stockage, le site propose une offre bien supérieure à celles de ses principaux concurrents Dropbox ou Google Drive. « Contrairement à la plupart de nos concurrents, nous utilisons une partie de l’art des technologies de cryptage basé sur navigateur où vous, et pas nous, contrôlez les clés », a-t-il déclaré. Le millionnaire-pirate promet un site ultra-sécurisé et se couvrira ainsi de tout procès en cryptant les données des utilisateurs de manière à ce que les administrateurs ne puissent pas y accéder.

Crédit photo : capture d’écran mega.co.nz

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook