Le Monde lourdement condamné par la justice espagnole

Politique migratoire européenne : le CESE prépare un « kit de communication » pour les attachés de presse https://t.co/aj4F8WTAnb #UE

Le Monde lourdement condamné par la justice espagnole

Le Monde lourdement condamné par la justice espagnole

Télécharger en PDF

Ce lundi, la justice espagnole a confirmé la condamnation du journal Le Monde pour atteinte au droit à l’honneur des clubs de football du Real de Madrid et du FC Barcelone.

Dans un article daté de 2006 et intitulé « Dopage: le football après le cyclisme », le quotidien du soir évoquait un lien entre le Real Madrid, le FC Barcelone et le docteur espagnol Eufemiano Fuentes, condamné en avril 2013 dans l’affaire de dopage sanguin Puerto qui a éclaboussé le monde du cyclisme. Condamné en mars 2009, Le Monde avait fait appel de cette décision, la jugeant « disproportionnée et exorbitante ». Laurent Greilsamer, son directeur adjoint, avait alors déclaré : « Évidemment, on comprend que le foot est une sorte de religion d’État en Espagne, mais on a quand même le droit d’enquêter, d’émettre des doutes et des soupçons sur ses pratiques. »

Le tribunal suprême n’a pas été de cet avis, considérant qu’il y avait bien « une atteinte au droit à l’honneur » et que, même si l’article était « indiscutablement d’intérêt général, il ne peut être retenu que l’information du Monde était vraie, les vérifications du journaliste ayant été insuffisantes ». Il a également jugé que le journaliste Stéphane Mandard, auteur de l’article, « s’est limité à publier comme avérées des informations non recoupées, alors qu’elles pouvaient supposer un discrédit grave pour le Real Madrid en laissant entrevoir son implication dans l’affaire de dopage sportif connue comme ‘l’opération Puerto’».

Le Monde se voit ainsi condamné à verser au Real Madrid 300 000 euros, ainsi que 30 000 euros au Dr Alfonso del Corral, directeur du service médical du club madrilène. Il doit également verser 15 000 euros au FC Barcelone au titre des dommages et intérêts…

Le quotidien français a décidé de saisir le Tribunal constitutionnel espagnol (équivalent à la Cour de cassation).

Voir notre infographie du groupe Le Monde

Crédit photo : clasesdeperiodismo et rromer via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook