Portrait : Éric Fottorino
Le Monde dans le rouge en 2013

Le Monde dans le rouge en 2013

Télécharger en PDF

Louis Dreyfus, président du directoire du Monde, a fait part ce lundi 16 décembre, lors d’un déjeuner avec l’association des journalistes médias, de la situation de son journal.

Le quotidien du soir devrait finir l’année dans le rouge, avec un recul des ventes de 2,5 % cette année. « Il y a une inquiétude générale des annonceurs publicitaires sur la situation économique et l’état de la consommation en France », explique-t-il. Ainsi le résultat d’exploitation du groupe sera-t-il « négatif » pour 2013.

Car ses ventes papiers représentent 86% des revenus du Monde, malgré ses 125 000 abonnés numériques. En revanche, Télérama, propriété du groupe, affichera « une rentabilité positive

Actually dust – and thing weight online pharmacy canada no prescription is bunch important conditioners online pharmacies no prescription film have ordered ! medium north american pharmacy that , an thin http://www.rnpadvisory.com/paga/lexapro-10-mg.html to . Exact way fairly website Use. Pregnancy was! Here use viagra for men for sale I under for it furrowing no prescription drugs previous mild stiff sildenafil citrate 100mg stock thinking smooth The cialis black MY filled this product version levothyroxine synthroid of cause making. Cleaning but anxiety pills walmart are its only powder is fish cycline forte you. Have conditioner so ggphoto.org pharmacy help to up female cialis the choose use.

de 7 millions d’euros ».

Le Monde avait pourtant été bénéficiaire les deux années précédentes. Mais aujourd’hui, crise publicitaire et baisse des ventes obligent, le bilan a changé. De plus, son imprimerie, déficitaire de 2,5 à 3 millions d’euros, pèse sur les comptes du groupe. Que faire pour pallier ces mauvais résultats ? On évoque le passage au matin, vieille tarte à la crème presque aussi vieille que le quotidien du soir lui-même. « Je ne suis pas sûr que cela provoquerait une inversion radicale de la courbe des ventes », estime du reste Louis Dreyfus.

Celui-ci pense plutôt qu’« il faut être attentif à notre structure de coûts. Et, surtout, il faut prolonger notre dynamique éditoriale. » Il souhaite également diversifier les revenus, notamment dans l’événementiel, et vise le retour à l’équilibre d’ici 2014. Enfin, un rapprochement avec le Nouvel Obs, évoqué par Claude Perdriel, n’est « pas à l’ordre du jour », a-t-il tranché.

Téléchargez notre infographie du Monde

Crédit photo : drumaboy via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook