Le Bloc identitaire fait condamner BHL et Le Point

Le Bloc identitaire fait condamner BHL et Le Point

Le Bloc identitaire fait condamner BHL et Le Point

Télécharger en PDF

Poursuivis en diffamation contre le Bloc identitaire, Bernard-Henri Lévy et Le Point ont été condamnés en première instance respectivement à 1000 euros d’amende avec sursis et 1000 euros de dommages et intérêts plus 2000 de frais de justice, mardi 23 avril.

« Une victoire face à ceux qui pensent salir en toute impunité », a réagi Fabrice Robert, le responsable du mouvement. La condamnation ne fera cependant pas l’objet d’une parution publique, le Tribunal estimant que le Bloc identitaire avait bénéficié d’un droit de réponse et que les faits étaient suffisamment anciens pour ne pas bénéficier de cette parution. Bernard Cassen, président d’honneur d’Attac-France, également mis en cause par le chroniqueur dans le même article, bénéficie pourtant, lui, d’une publicité de cette condamnation.

Le 23 décembre 2010, BHL rendait compte dans son bloc-notes du Point des « Assises sur l’islamisation de l’Europe » organisées par le Bloc identitaire et Riposte laïque trois jours plus tôt. L’auteur de L’idéologie française, mettait en cause « tel ancien du Monde diplo, Bernard Cassen »… qu’il confondait pour le coup avec Pierre Cassen, porte-parole de Riposte laïque. A croire que le « philosophe » a une réputation à défendre depuis l’affaire Botul. Il qualifiait également le Bloc identitaire de « groupuscule néo-nazi ». L’« ancien du Monde diplo », qui n’avait rien à voir avec ces Assises, et le mouvement identitaire, avaient alors porté plainte contre lui. Le Tribunal leur a donné raison.

Dessin : Milady de Winter pour l’Ojim

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook