A la une
Informatique

L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

Télécharger en PDF

« L’Armée électronique syrienne », organisation de pirates informatiques soutenant le régime de Bachar el-Assad, aurait encore frappé.

L’Armée électronique syrienne attaque le NY Times et Twitter

« Salut @Twitter, regarde ton domaine, il est devenu propriété de #SEA »

Après avoir piraté les comptes sur les réseaux sociaux d’Associated Press, de la BBC, d’Al-Jazeera, du Financial Times ou encore du Guardian, la SEA s’en est pris au site du New York Times et à Twitter. Le site du quotidien américain a été touché et était en panne pendant plusieurs heures mardi dernier. « L’estimation préliminaire est que le problème est probablement lié à une attaque externe malveillante », a déclaré Eileen Murphy, un porte-parole du New York Times, sur Twitter. Selon un chercheur spécialisé dans la sécurité informatique, Matt Johansen de WhiteHat Security, ces pannes « font penser à l’Armée électronique syrienne ».

Plus tard, la SEA publiait sur son compte Twitter : « @Twitter, es-tu prêt ? » Suivi de : « Salut @Twitter, regarde ton domaine, il est devenu propriété de #SEA ». Le site de micro-blogging a relevé que son « système de noms de domaines a fait l’objet d’un problème ». « Le visionnage d’images et photos a été temporairement et sporadiquement perturbé », a ajouté Twitter.

Matt Johansen attribue également cette attaque à l’Armée syrienne électronique. « Les informations d’enregistrement du domaine (du site) Twitter ont aussi été atteintes par l’Armée électronique syrienne », a-t-il publié.

Crédit photo : dermiller via SXC (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook