Portrait : Jean-Pierre Pernaut, au service des régions
L’agence Reuters va supprimer 4 500 postes

L’agence Reuters va supprimer 4 500 postes

Télécharger en PDF

Suite à un recul de ses résultats du troisième trimestre 2013, le groupe américano-canadien d’informations financières et professionnelles Thomson Reuters viserait une réduction de 4 500 postes d’ici fin 2014.

Ces réductions d’effectifs vont toucher principalement le secteur finance de Reuters. « Nous allons accélérer le rythme des efforts pour simplifier et rationaliser notre organisation, pour déplacer les ressources là où les opportunités de croissance sont les plus prometteuses, et pour utiliser chaque outil à notre disposition afin d’entraîner de la création de valeur pour tous nos actionnaires », a indiqué le directeur général, James Smith, cité dans un communiqué.

À la mi-février, le groupe avait annoncé 2 500 suppressions de postes d’ici la fin de l’année. James Smith a également souligné que le groupe s’attendait toujours à « des conditions difficiles dans les prochains trimestres, en particulier dans les plus grandes banques mondiales » qui chercheraient à faire des économies. L’agence a par ailleurs indiqué qu’elle souhaitait « accélérer » ses réductions de coûts dans ses secteurs financiers, annonçant une charge exceptionnelle d’environ 350 millions de dollars.

Concernant la division information, des sources syndicales annoncent une réduction de 5 % des effectifs, soit environ 140 postes.

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook