« La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

« La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

« La télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit »

Télécharger en PDF

Invité du « Talk média Orange-Le Figaro », Guillaume Durand a donné son avis sur le monde de la télévision aujourd’hui.

Celui qui anime l’antenne de Radio Classique a tout d’abord défendu sa chapelle. Pour lui, Radio Classique est « une radio de qualité qui commence à avoir une véritable influence. (…) C’est la seule radio avec une demi-heure d’économie et une heure de politique le matin. »

Au sujet de la télévision, ce dernier a estimé que « la logique de la télévision aujourd’hui, c’est de fabriquer du buzz pour YouTube ». Il poursuit en dénonçant l’utilisation qui est faite des invités sur les plateaux télé : « Le grand drame, c’est que la télévision utilise les invités pour les manger à son seul profit. Aujourd’hui si Pierre Boulez va chez Ruquier, Aymeric Caron va lui dire ; qu’est-ce que c’est que cette musique atonale ? C’est absurde ! Le système de la télévision c’est de dévorer les invités. Donc tous ceux qui y allaient n’y vont plus. Cela a marginalisé la culture. Catherine Deneuve et Michel Houellebecq sont absents sauf dans un JT si on leur laisse dix minutes. »

Guillaume Durand a conclu son raisonnement en ajoutant qu’aujourd’hui, à l’heure des suppressions d’émissions culturelles, « il y a une pression considérable de l’Internet pour promouvoir les ambianceurs. Il faut portant qu’une autre télévision existe, car, sinon, les artistes vont disparaître de la télé et ils ne seront plus dans les archives de l’INA. Donc la mémoire culturelle va disparaître. »

Crédit photo : Le Figaro / le.buzz.media

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook