A la une
La Russie accuse les médias occidentaux de désinformation

La Russie accuse les médias occidentaux de désinformation

Télécharger en PDF

La couverture de la Russie par les médias occidentaux est-elle impartiale ? Ce

n’est pas l’avis du ministre russe des affaires étrangères Sergueï Lavrov. Un commentaire qui aura dû traverser l’Oural en subissant un terrible vent contraire…

Dans des propos disponible sur le site du ministère, celui-ci estime en effet qu’« à l’égard des crimes de différents régimes, et à l’égard des jeux Olympiques, il y a de nombreux exemples qui démontrent l’existence de tentatives absolument conscientes de former l’opinion publique dans un certain sens (…) et pour cela les médias ne répugnent pas à recourir à la manipulation et au mensonge délibéré ». Selon lui, la couverture des Jeux Olympiques de Sotchi en est un parfait exemple.

Depuis le début de la compétition, les médias russes se plaignent du traitement des JO par les médias occidentaux, concentrés presque exclusivement sur les imperfections de l’organisation. Ces derniers vont même, toujours selon les médias russes, jusqu’à inventer des problèmes pour nourrir leur machine de propagande. Cependant, « il est vrai que compte-tenu de la quantité d’étrangers, de sportifs et de supporteurs (sur place), il est maintenant devenu pratiquement impossible de mentir », estime M. Lavrov. « Mais il y a eu des tentatives », ajoute-il.

Et de conclure : « Utiliser sa position dominante dans les médias pour diffuser des mensonges et adapter la réalité à ses propres intérêts politiques, voilà qui ne suscite pas le respect à l’égard des Etats qui le font. »

Photo : Sergueï Lavrov – Crédit : unisgeneva via Flickr (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook