La Provence : le SNJ dénonce « l’inertie coupable » de Tapie et Hersant

La Provence : le SNJ dénonce « l’inertie coupable » de Tapie et Hersant

La Provence : le SNJ dénonce « l’inertie coupable » de Tapie et Hersant

Télécharger en PDF

Le Syndicat national des journalistes du journal La Provence, détenu par Bernard Tapie et Philippe Hersant, s’est fendu d’un communiqué pour dénoncer leur « inertie coupable ».

Depuis la reprise en main du journal en décembre 2012, « rien ne s’est passé » assure le SNJ. « Aucune suite n’a été donnée aux promesses d’investissement faites par le nouvel actionnaire, le groupe BT. Aucun plan de relance du groupe Hersant », ajoute le syndicat.

« Les différents projets (refonte du journal, investissement portage, commercial, régie publicitaire, site internet valorisé et payant) sont dans l’attente d’une décision de ce couple d’actionnaires dont le SNJ estime l’inertie coupable », conclut-il. « Depuis décembre, nous n’avons pas avancé. Nous ne voyons rien de concret, nous sommes inquiets… Nous voulons la mise en application des projets. Et nous nous interrogeons aussi sur leur financement », a ajouté Serge Mercier, délégué du SNJ, à l’AFP.

La rédaction de La Provence s’était déjà opposée à Bernard Tapie en mars dernier quand celui-ci avait déclaré préférer son concurrent, La Marseillaise. Depuis, l’homme d’affaire n’est pas en odeur de sainteté dans les rangs de son propre quotidien.

Voir aussi : Tapie, La Provence et les putes…

Crédit photo : montage Ojim (cc)

Vous appréciez le travail de l'OJIM et vous avez apprécié cet article, aidez-nous !

Aidez l'Ojim à se développer !

Le travail de l’Ojim se développe avec des correspondants en Italie, en Suisse, en Allemagne, en Pologne et bientôt en Hongrie. Nous avons pu vous proposer des analyses de la presse européenne sur les viols de Cologne, sur la véritable situation des médias en Pologne, des dossiers fournis sur les censures et les auto censures des grands médias. Nous frôlons les 200 portraits de journalistes et ceux ci sont de plus en plus lus y compris à l’université et dans les écoles de journalisme. Mais le nerf de la guerre ne suit pas toujours, si vous voulez nous aider c’est facile et vous bénéficiez d’une déduction fiscale :
En donnant 30 euros vous financez les brèves d'une journée de publication et ceci ne vous coûte que 10 euros après déduction fiscale
En donnant 100 euros vous nous aidez à couvrir les frais d'un portrait et ceci ne vous coûte que 33 euros après déduction fiscale
En donnant 200 euros vous financez un dossier et ceci ne vous coute que 66 euros après déduction fiscale
En donnant 400 euros vous financez une infographie ou une vidéo et ceci ne vous coûte que 133 euros après déduction fiscale.
Vous pouvez payer en ligne ci-dessous ou nous envoyer un chèque à OJIM 48 bd de la Bastille 75012 Paris. Pour ceux qui veulent recevoir le reçu fiscal de déduction merci de nous indiquer votre adresse physique.
Le petit cochon de l'Ojim vous remercie et vous souhaite une grande année 2016.


Claude Chollet
Président de l'OJIM

Si vous ne souhaitez pas utiliser PayPal

Vous trouverez ci-dessous notre IBAN :
FR76 3000 3030 5200 0505 4097 265 (Société Générale)
Bénéficiaire : OJIM, 48 bd de la Bastille 75012 Paris.

Abonnez-vous à la newsletter de l'Ojim, cliquez ici.

Voir les portraits de l'Ojim

Retrouvez l'Ojim sur Facebook